Lieu historique national du Canada de la Voie-Navigable-Trent-Severn

Questions et réponses sur l’aménagement de la propriété de Lakefield

Les résidents apportent une foule d’idées à la réunion sur la propriété riveraine de Lakefield organisée par Parcs Canada

Questions


Q : Quel est l'objectif de ce projet? Pourquoi est-il réalisé?

R : Un nouveau programme de développement hydroélectrique et commercial a été créé dans le cadre du Plan d’action du gouvernement pour la Voie-Navigable-Trent–Severn (VNTS). Ce nouveau programme vise notamment à favoriser l'établissement de nouvelles entreprises commerciales et touristiques le long de la voie navigable. Parcs Canada estime que cette propriété présente une occasion de transformer les installations qu'il n'utilise plus à des fins opérationnelles en projet générant des revenus. Ces revenus seraient réinvestis dans la VNTS, insuffleraient un dynamisme nouveau à la propriété pour les années à venir et profiteraient tant au gouvernement qu’à la communauté.

Q : Est-il possible que le terrain soit vendu?

R : Non, le terrain demeurera propriété de l'État et sera loué. Nous sommes ici pour protéger et mettre en valeur la voie navigable et pour promouvoir l'utilisation par le public des terres de Parcs Canada.

Q : Quel type de tenure à bail Parcs Canada recherche-t-il?

R : Idéalement, Parcs Canada recherche des options de location à long terme avec des partenaires commerciaux intéressés.

Q : Les préoccupations et les suggestions des résidents de la localité seront-elles prises en considération?

R : Oui, les préoccupations des résidents seront prises en considération avant que soient données les approbations. À cette étape-ci, aucune décision n'a été prise en ce qui a trait à la portée et à l'envergure de ce projet d'aménagement, si ce n'est qu'il doit permettre un large accès au public et aux visiteurs et offrir un rendement financier à l'État.

Q : La consultation publique fait-elle partie du processus?

R : Oui, les commentaires du public constituent un aspect important de ce processus d'aménagement, car nous pourrons, grâce à ceux-ci, définir le plus grand nombre d'options possibles dans le meilleur intérêt de la communauté. La tenue d'un atelier animé à l'intention du public en février 2012 était la première étape.

Q : Est-ce que les responsables du canton ont été consultés?

R : Jusqu'à maintenant, Parcs Canada a rencontré le directeur exécutif et gestionnaire des immeubles et de la planification du canton pour présenter cette possibilité. Nous avons présenté l'idée au conseil du canton le 8 février 2011 et avons rencontré les planificateurs municipaux en janvier 2012.

Q : Comment se déroulera le processus?

R : Au début de février 2012, nous avons rencontré une firme (Basterfield) pour discuter de l'élaboration d'un plan d’aménagement (plan FIT). Ce plan déterminera la taille appropriée des installations prévues sur la propriété. Étant donné les contraintes d'espace, quelles installations peuvent être construites sur la propriété compte tenu des règlements municipaux? Il faut par exemple penser au stationnement et aux limites de hauteur.

Le plan d’aménagement nous fournit certains paramètres à cet égard. Les utilisations proposées lors de l'atelier public seront ensuite communiquées à Basterfield pour que la firme en fasse des croquis.

Q : À quel moment le public sera-t-il informé des prochaines étapes?

R : Une seconde assemblée publique sera tenue à la fin du printemps pour présenter les scénarios à privilégier.

Q : Ce projet sera-t-il conçu de façon à exploiter de la zone riveraine?

R : Ce projet est conçu afin d'exploiter la zone riveraine de la propriété et d'offrir un plus grand espace public que celui qui était accessible auparavant.

Q : Le plan du site inclura-t-il un espace récréatif?

R : Oui, le plan du site tiendra compte des sentiers existants, et l'accès public à la zone riveraine sera maintenu.

Q : Pourquoi ne pas en faire uniquement un espace vert?

R : Nous envisageons la possibilité de construire un établissement commercial sur une portion de la terre comme moyen d'assurer des revenus à long terme afin de financer les coûts opérationnels associés à la voie navigable. Nous recherchons des occasions commerciales qui offrent des avantages aux résidents de la localité, aux visiteurs, aux entreprises et aux utilisateurs de la VNTS.

Cette propriété a un énorme potentiel, et l'installation de points d'alimentation en électricité et en eau, entre autres, pourrait attirer un plus grand nombre de visiteurs dans le secteur, et faire en sorte que ceux-ci y restent plus longtemps. Les résultats pourraient être semblables à ceux observés à Fenelon Falls au cours de l'été 2011 où 92 % des entreprises interrogées ont indiqué avoir remarqué des répercussions positives directes sur leur chiffre d'affaires.

Q : Des groupes sans but lucratif, comme le Club des Lions, souhaitaient louer l’installation d'entretien vacante. Est-ce que cette possibilité a été examinée?

R : Les questions de santé et de sécurité relatives aux structures existantes entraîneraient des coûts importants pour Parcs Canada.

Q : Les bâtiments existants seront-ils démolis? Dans l'affirmative, à quel moment?

R : Cela est probable. Il est trop tôt pour répondre à cette question avec certitude.

Q : La protection de l'environnement sera-t-elle assurée tout au long des processus de démolition et de construction?

R : Oui, toutes les mesures appropriées seront prises pour s'assurer que ces processus entraînent le moins de répercussions possible sur l'environnement. Nous avons déjà réalisé deux évaluations environnementales sur les lieux et nous avons réellement à cœur la réutilisation de cette propriété dans le respect de l'environnement. De plus, nos propres lois et règlements nous imposent des obligations.

Q : La conception du ou des bâtiments tiendra-t-elle compte du patrimoine et de la culture du village?

R : Absolument. Le patrimoine architectural unique de Lakefield sera pris en considération et servira de point de départ pour la conception de l'aménagement.

Q : Quand l'aménagement de la propriété et le lancement des appels d'offres sont-ils prévus?

R : Une fois que nous aurons pris en considération les suggestions recueillies durant cet atelier et présenté les croquis illustrant les utilisations possibles au conseil et au public, nous lancerons un appel de manifestation d'intérêt. Cela nous amènera à la seconde étape du réaménagement de la propriété au cours de laquelle nous diffuserons des demandes de propositions officielles fondées sur des paramètres clairement définis.

Q : Quand la construction commencera-t-elle?

R : La date du début de la construction dépend du processus consultatif et du calendrier de Parcs Canada, des manifestations d'intérêt et de l'obtention des approbations et des permis appropriés. Il n'y a aucun moyen de le savoir pour le moment.

Q : Y aura-t-il une incidence sur l'accès public à la zone riveraine durant la construction?

R : Nous ne pouvons pas prédire si cette zone sera un lieu sécuritaire pour le public avant de connaître la portée du projet, et la sécurité du public est notre principale préoccupation.

Q : Quand ce projet sera-t-il terminé et quand la propriété sera-t-elle de nouveau accessible au public?

R : Le public continuera d'avoir accès à la propriété, sauf dans la zone de construction immédiate.

Q : Comment puis-je obtenir davantage de renseignements?

R : Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec William Fox au 705-750-4900.

Q : Combien de revenus Parcs Canada cherche-t-il à obtenir?

R : Nous ne le savons pas. Les taux de location sont fondés sur le nombre de mètres carrés, le pourcentage de revenu brut et de nombreuses autres variables.

Q : Que recherche exactement Parcs Canada? Prévoit-il des installations qui bénéficieraient à la communauté?

R : Oui, exactement. Nous recherchons une solution favorable à toutes les parties en présence.

Q : De quelle façon les autres localités situées le long d'une voie navigable génèrent-elles des revenus chaque année? Nous disposons d'une fenêtre de six semaines.

R : L’aspect saisonnier, du point de vue du tourisme, est une question importante. Nous ne pouvons pas vraiment discuter des différentes options auxquelles ont recours les autres localités. Mais vous avez raison; il s'agit d'un défi majeur. Néanmoins, nous voyons la possibilité de nouvelles activités qui attireraient des visiteurs tout au long de l'année.

Q : Lorsque la zone riveraine de Fenelon Falls a été réaménagée, est-ce que Parcs Canada cherchait à y installer des restaurants à service rapide?

R : Non. Nous ne cherchions pas à entrer en concurrence avec qui que ce soit. Les entreprises existantes, comme les restaurants, et le centre commercial du village sont ceux qui tirent profit de ce projet.

Q : Est-il possible d'avoir accès aux chiffres d'affaires réalisés à la suite du réaménagement de Fenelon Falls en 2011?

R : Je vous encourage à communiquer avec Fenelon Falls & District Chamber of Commerce. Nous travaillons main dans la main.

Q : Le village de Lakefield a une vision et travaille à élaborer un plan d'amélioration communautaire. Est-ce que tout projet concernant cette propriété appuiera cette vision et cette stratégie?

R : Absolument. Parcs Canada espère proposer une vision qui plaira à la communauté et à ses visiteurs et qui sera financièrement viable.