Lieu historique national du Canada de la Voie-Navigable-Trent-Severn

Les résidents apportent une foule d’idées à la réunion sur la propriété riveraine de Lakefield organisée par Parcs Canada

Les retardataires furent accueillis par une salle comble débordant d’énergie créative au Centre Marshland à Lakefield. Le 22 février 2012, quelque 60 personnes se sont réunies avec les représentants de la Voie-Navigable-Trent–Severn (VNTS) pour discuter des utilisations futures de la propriété riveraine dont Parcs Canada est propriétaire dans le village de Lakefield.


Un des scénarios FIT possibles et photos de la propriété.
© Parcs Canada

Six thèmes distincts sont ressortis des idées proposées :
  • Tourisme culinaire (marina écologique, agencement unique bistrot/café/artisans/musée)
  • Patrimoine (utilisation mixte, centre historique ouvert à l’année avec petit magasin/restaurant)
  • Artisanat (ateliers et galerie ouverts à l’année – divers guildes)
  • Ressources pour visiteurs (centre d’info ou communautaire axé sur les familles)
  • Zone résidentielle (résidence pour personnes âgées; condos de luxe)
  • Espace vert (jardins pour enfants/communautaires; forêt-parc; labyrinthe)
Parmi les autres idées n’appartenant pas à ces catégories citons un casino en forme de canot, une aire de manœuvre d’hélicoptères et un parc aquatique récréatif.

La séance animée de deux heures a débuté par un exposé de Bill Fox, gestionnaire, Développement hydroélectrique et commercial de la VNTS, qui a présenté comme exemple d’option éventuelle le projet de réaménagement du secteur riverain de Fenelon Falls, qui a connu beaucoup de succès.


Fenelon Falls bourdonne d'activité depuis l'aménagement de la propriété.
© Parcs Canada

M. Fox a également fait référence à la réponse du gouvernement aux recommandations du rapport de 2008 de la Commission sur l’avenir de la VNTS. « Parcs Canada a commencé à explorer les possibilités d’établir des sources de revenu à long terme, fondées sur des baux commerciaux, pour appuyer les activités du canal. Ceux et celles d’entre vous qui avez lu le rapport de la Commission intitulé L’essentiel, c’est l’eau connaissent les défis financiers associés à la réfection et à l’entretien continu de l’infrastructure du canal, a indiqué M. Fox. Nous cherchons une approche qui sera bénéfique pour le village de Lakefield et qui générera des revenus pour la VNTS. »

Une période animée de questions et de commentaires a suivi la présentation de M. Fox et a donné lieu à des conversations fort intéressantes pendant le reste de la soirée. Pour en savoir plus, consulter les questions et réponses sur l’aménagement de la propriété de Lakefield.

PROCHAINES ÉTAPES
Parcs Canada commence à peine à explorer toutes les options et prévoit consulter la communauté à nouveau au printemps. À ce moment-là, le public pourra voir les dessins d’artiste représentant des scénarios possibles et examiner les projets architecturaux qui tiennent compte des règlements administratifs et des restrictions rattachées à la propriété. Le Conseil pourra assister à une présentation peu de temps après. Par la suite, les particuliers, les groupes et les propriétaires d’entreprises seront invités à partager leurs idées de partenariats par l’entremise d’un appel public de manifestation d’intérêt.

NOUS SOMMES À L’ÉCOUTE
Pendant la plénière, une résidente dont le domicile est adjacent au site en question, a mentionné que la propriété de Parcs Canada était mal tenue, racontant que, lorsqu’ils étaient jeunes, ses petits-enfants avaient amassé de l’argent de poche en vendant les bouteilles laissées par les plaisanciers qui visitaient l’endroit. M. Fox s’est engagé à discuter de la situation avec le gestionnaire responsable de l’entretien paysager. Depuis la réunion, une équipe de la VNTS a visité l’endroit pour y ramasser les déchets et enlever les broussailles et les arbres morts.