Lieu historique national de la Voie-Navigable-Trent-Severn

Document d’information

Le gouvernement du Canada investit des montants record dans nos canaux historiques

Au cours des deux prochaines années, Parcs Canada investira jusqu’à 58 millions de dollars dans les ponts, les barrages et toute autre infrastructure long du canal Rideau et de la voie navigable Trent-Severn.

L’investissement annoncé aujourd’hui inclus aussi 11,5 millions de dollars au cours des deux prochaines années, tout au long de la voie navigable Trent-Severn, pour la sécurité des barrages et des projets d’entretien préventif pour les ponts, les barrages, les portes d’aval et les murs de soutènement, ainsi que pour la gestion des bornes de navigation et des installations pour les visiteurs.

Voici quelques-uns des principaux projets : 

La Voie-Navigable-Trent-Severn

La reconstruction du barrage de la baie Thompson : investissement total de 1,5 million de dollars

Le barrage de la baie Thompson, construit en 1925 et situé sur la rivière Otonabee à Peterborough, est un remblai de terre qui comprend une section avec déversoir de gravité en béton. Il est une composante nécessaire au maintien des niveaux d’eau sur la voie navigable Trent-Severn et le déversoir de trop-plein fournit le débit nécessaire pour l’écologie du ruisseau en aval. Ce barrage fait aussi partie du réseau de sentiers de Peterborough.

Cet investissement permettra de faire la réfection du barrage et assurera la gestion sécuritaire de l’eau pour les années à venir.

Réhabilitation du pont du barrage Otonabee : investissement total de 7,6 millions de dollars

Le barrage à l’écluse 23 est situé sur la rivière Otonabee à Peterborough, à côté de la rue Canal. C’est un élément essentiel à l’infrastructure de gestion de l’eau et il facilite la production d’énergie hydroélectrique dans la ville de Peterborough. Cet investissement permettra de remplacer le pont du barrage et de réparer ses piliers en béton. La réhabilitation de cet élément d’infrastructure essentiel est importante afin que la voie navigable fonctionne correctement comme une seule unité et aussi pour que les employés qui entretiennent et exploitent le site demeurent en sécurité.

Réhabilitation du barrage du lac Kennisis : investissement total de 3,5 millions de dollars

Parcs Canada investira dans le travail d’infrastructure au barrage du lac Kennisis dans le cadre de son programme de gestion intégrée des biens. Le barrage a été construit en 1950 et sert à gérer les niveaux d’eau entre les lacs Kennisis et Red Pine dans le bassin versant de la voie navigable Trent-Severn. Le barrage sera reconstruit ou subira une réhabilitation majeure selon les conclusions de l’analyse des options. Parcs Canada travaillera avec des intervenants comme la municipalité, les voisins et Travaux publics et Services gouvernementaux Canada afin d’élaborer un plan de projet.

Réhabilitation de Healey Falls à l’écluse 15 : investissement total de 0,7 millions de dollars

Les entrepreneurs de Parcs Canada sont aux dernières étapes de l'achèvement des travaux majeurs à Healey Falls à l’écluse 15, près de Campbellford dans la zone sud de la voie navigable Trent-Severn. Le travail a eu lieu au cours des mois d’hiver et a inclus l’élimination de 300 mm de béton détérioré, l’installation d’acier d’armature et la coulée de béton neuf à l'intérieur et à l'extérieur de l'écluse.

Parcs Canada réalise une grande partie de son travail d’infrastructure sur les canaux pendant les mois d’hiver. Malgré que cela présente de nombreux défis, le maintien de la navigation pendant la saison touristique est assuré.

Barrage de Bolsolver à l’écluse 37 : investissement total de 24,1 millions de dollars

Le barrage à l’écluse 37 est situé à Bolsover sur la voie navigable Trent-Severn, une partie de ce qui est connu comme le quartier historique de Talbot. L’apparence et l’exploitation relativement stables de cette section de canal artificiel entre le lac Simcoe et le lac Balsam sont l'une des raisons principales pour laquelle la voie navigable Trent-Severn est désignée comme un lieu historique national.

L’étape de construction inclura l'enlèvement du barrage existant, la construction d’un nouveau barrage au même endroit et tout travail associé à faciliter la construction, y compris l’installation de deux batardeaux, un au-dessus et un en dessous du barrage. Ce travail comprend également l’établissement d’un système de dérivation afin que le débit d’eau ne soit pas interrompu lors de la construction. Parcs Canada récupérera et réutilisera les éléments opérationnels historiques du barrage.

De nombreux facteurs sont pris en considération dans l'élaboration de la conception d’une nouvelle structure, tel que la sécurité, le fonctionnement, le coût, la politique et l’importance de cette section de lieu historique national que Parcs Canada protège. Les techniques de construction modernes utilisées amélioreront la structure et assureront sa pérennité pour les générations futures, tout en s’efforçant de maintenir l‘apparence de ce paysage culturel important.

Pont tournant de Hastings : investissement total de 4 millions de dollars

Parcs Canada remplacera le pont tournant de Hastings, dans le village de Hastings, situé au sud-est de Peterborough sur la rivière Otonabee. Dans le cadre de ce projet, l’Agence a comme priorité d’assurer la sécurité du pont, de réduire au minimum les inconvénients et de s’assurer que le village de Hastings et les communautés environnantes profitent d'un lien solide maintenant et dans le futur.

Pont tournant du chemin Brighton : investissement total de 4,6 millions de dollars

Le pont tournant du chemin Brighton enjambe le canal Murray et est situé dans la municipalité de Quinte West. Le pont est l’une des deux routes qui traversent le canal Murray et l’une des cinq routes qui mènent au comté de Prince Edward. Il établit un lien important entre les municipalités de Brighton et de Quinte West sur le côté nord du canal Murray et le comté de Prince Edward sur le côté sud.

Parcs Canada remplacera le pont tournant actuel du chemin Brighton par un pont tournant ayant une capacité portante augmentée et aucune restriction pour les véhicules d’urgence et de service.