Lieu historique national de la Voie-Navigable-Trent-Severn

Évaluation environnementale du projet de réfection du barrage à l’écluse 37

Ce projet a rendu nécessaire la réalisation d’un examen préalable en vertu de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale. Le processus a été lancé au moment de l’inscription du projet dans le registre canadien d’évaluation environnementale (RCEE) le 7 juin 2006 sous le numéro 06-01-19406.

L’Agence Parcs Canada a été désignée coordonnatrice fédérale de l’évaluation environnementale et principale autorité responsable. Les autres autorités responsables de l’évaluation environnementale étaient Pêches et Océans Canada et Transports Canada.

L’évaluation environnementale portait sur la raison d’être et la nécessité du projet, de même que sur les solutions de rechange pouvant être envisagées pour réaliser le projet. Il a été établi que la reconstruction du barrage serait la meilleure solution de rechange étant donné qu’il s’agissait de la solution qui aurait le plus faible impact sur les écosystèmes aquatiques et terrestres, qui permettrait le mieux de satisfaire aux exigences établies dans l’énoncé d’intégrité commémorative de Parcs Canada et dont les coûts seraient les moins élevés.

L’évaluation environnementale a permis d’examiner toutes les activités associées au projet ainsi que de déterminer le risque qu’elles aient un effet négatif sur les caractéristiques naturelles et culturelles à valeur patrimoniale et sur le profil socioéconomique de la communauté. Différentes sources ont été consultées dans le cadre de toutes les étapes de l’évaluation environnementale, et un cabinet-conseil a été chargé d’étudier les conditions existantes des écosystèmes terrestres associés au projet et de présenter un rapport à cet égard. Ce rapport comprenait des recommandations visant à réduire le risque que le projet n’affecte l’écosystème. La consultation de l’Agence et du public représentait également un aspect important du processus. Les effets négatifs potentiels et cumulatifs du projet sur tous les secteurs préoccupants ont été relevés.

Compte tenu de tous les effets négatifs potentiels et cumulatifs du projet, des mesures d’atténuation ont été prévues pour que ces effets soient réduits ou éliminés complètement. Les mesures d’atténuation seront mises en œuvre tout au long du processus de construction et jusqu’à ce que le site soit stabilisé et rétabli une fois les travaux de construction terminés.

Il est possible de consulter une copie de l’évaluation environnementale au bureau du secteur nord, au 2023, chemin Kirkfield, à Kirkfield (Ontario), ou à l’administration centrale de la voie navigable Trent-Severn, au 2155, promenade Ashburnham, à Peterborough (Ontario).