Lieu historique national du Canada de la Voie-Navigable-Trent-Severn

Principales questions et réponses

Q : La fermeture du pont entraînera un détour de 45 minutes. Pourquoi la demande d’un pont temporaire a-t-elle été refusée à la communauté?
Parcs Canada a examiné la possibilité d’un pont temporaire (de type Bailey). Cette solution s’est cependant avérée impraticable, car les structures qui soutiennent le pont actuel nécessitent aussi des travaux considérables. Un pont temporaire d’une telle portée nuirait au coulage du béton qui constitue une partie essentielle du projet.

Q : Maintenant qu’il s’agit d’un projet de remplacement, pendant combien de temps le pont sera t il fermé?
La fermeture du pont ne devrait pas s’étendre au-delà des seize semaines prévues. Cela comprend le temps nécessaire à la mise hors service du pont et à la réalisation de grands travaux essentiels de réparation du béton. Nous en saurons plus quand l’expert-conseil aura dressé le plan de conception, en consultation avec Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, qui est le gestionnaire du projet, et avec Parcs Canada.

Q : Quel est maintenant l’échéancier du projet?
En raison des difficultés liées à la conception du pont et au marché, le remplacement du pont tournant de Hastings a été retardé d’une année, et on prévoit maintenant qu’il sera prêt en 2015.

Parcs Canada prévoit que l’étape de conception du pont sera terminée d’ici mars 2014, que la fabrication hors chantier du nouveau pont commencera d’ici l’été 2014 et que les travaux de construction sur place débuteront au début de 2015. On n’a pas encore déterminé pendant combien de temps il faudra faire un détour au cours de cette période, mais cela ne devrait pas dépasser 16 semaines. Nous aurons plus de détails quand la phase de conception sera terminée et qu’un plan de réalisation du projet aura été dressé. L’Agence tient à assurer les membres de la collectivité qu’elle déploiera tous les efforts nécessaires pour que les travaux de construction se déroulent en dehors de la période de magasinage de décembre et de la saison touristique estivale. Il s’agit là d’une priorité pour Parcs Canada.

Q : Le projet du pont de Hastings a déjà été reporté à trois reprises. S’il est impossible de commencer à temps, comment la communauté peut-elle croire en une date prévue de fin des travaux?
Ce projet étant une priorité pour Parcs Canada, des fonds ont été approuvés pour sa réalisation. Les risques liés au temps qui découlent de la réparation de la structure existante sont beaucoup plus grands que ceux inhérents au remplacement du tablier. Après une analyse approfondie, il a été décidé que le remplacement du pont de Hastings était l’approche la plus efficace et la plus durable.

Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) assure la gestion entourant la conception du projet, le processus d'appel d'offres et l'ensemble des travaux de construction, tandis que Parcs Canada est responsable du projet.

Q : Avec ces délais, est-ce que le pont est sécuritaire?
L’Agence Parcs Canada regrette les inconvénients pour la communauté qui découlent de ces délais et des limites de poids imposées, mais la sécurité du public demeure sa première préoccupation. Les inspections et la surveillance continues se font dans le cadre du programme de gestion des biens de l’Agence et nous veillons à la sécurité du pont.

Q : Les arrangements concernant l’accès public ont fait l’objet de discussions et figurent dans les plans, mais qu’en est-il des résidants qui circulent en fauteuil roulant, en scooter électrique ou avec une marchette? Cette question a été posée aux autorités de la VNTS et on nous dit qu’on se penche sur la question.
Parcs Canada déploiera tous les efforts pour faciliter l’accès aux personnes qui doivent traverser le chantier. La faisabilité sera déterminée dans la phase de conception et pendant la phase de préparation à la construction avec l’entrepreneur sélectionné.

Q : Dans son rapport publié en 2008, le comité recommandait un investissement annuel de 25 millions de dollars dans les infrastructures du canal, mais il semble que les immobilisations en ce sens dépassent à peine quelques millions de dollars par année. Quels sont vos commentaires à ce sujet?
Afin de confirmer notre engagement à l’égard de la gestion à long terme des biens et de l’infrastructure du canal, Parcs Canada a créé récemment le Bureau du directeur exécutif, Voies navigables, lequel est chargé de superviser les voies navigables en Ontario et au Québec. Ce bureau est doté d’une capacité spécialisée qui lui permet de se concentrer sur la planification à long terme des immobilisations et sur des projets d’envergure, comme le remplacement du pont tournant de Hastings. Parcs Canada a aussi adopté une approche centralisée en matière de planification des investissements et les fonds sont alloués en fonction des priorités fondées sur le risque et l’urgence d’agir.

Depuis 2006, le gouvernement du Canada a investi 240 millions de dollars dans le fonctionnement et l’entretien de ces voies navigables. Cette année, Parcs Canada investira plus de fonds dans les infrastructures des canaux qu’il ne l’a fait depuis dix ans. L’Agence investira dans les canaux patrimoniaux en Ontario et au Québec, afin de maintenir les services, d’assurer l’entretien permanent et de procéder à d’importantes améliorations aux infrastructures. Les voies navigables bénéficient du plus important investissement de capitaux parmi tous les parcs et lieux historiques exploités par Parcs Canada.

Q : Où en est le projet du pont tournant du chemin Brighton, qui se trouve aussi dans cette circonscription fédérale?
En s’engageant à remplacer le pont tournant du chemin Brighton, Parcs Canada investira dans une infrastructure publique, améliorera la sécurité du public et s’assurera de fournir un pont qui durera plus de 50 ans. Parcs Canada travaille avec les maires et le personnel des travaux publics de Quinte West, du comté de Prince Edward et de Brighton, afin de remplacer le pont tournant du chemin Brighton en 2014.

Investissement
Q : Dans quelle mesure l'investissement de millions de dollars dans les infrastructures du canal aide-t-il à soutenir les communautés locales qui vivent le long du canal?

Le gouvernement fédéral soutient les communautés locales le long des voies navigables en investissant dans les infrastructures et en subventionnant des services offerts aux plaisanciers et aux visiteurs ainsi que sous la forme de paiements en remplacement d'impôts aux municipalités le long des voies navigables.

Les investissements dans le maintien et l’inspection des biens ont pour but d’assurer la sécurité des Canadiens et celle de nos employés, ainsi que la protection et la conservation de nos ressources patrimoniales.

Q : Quel est le rôle exact de Parcs Canada relativement à la gestion des barrages et d’autres infrastructures situés le long des canaux, au Canada?
Parcs Canada gère 5,64 milliards de dollars d'infrastructures relatives aux voies navigables au Québec et en Ontario au nom des Canadiens et en appui aux activités de navigation et de gestion des eaux le long des canaux.