Lieu historique national du Canada de la Voie-Navigable-Trent-Severn

Patrimoine culturel

Histoire

L'importance des activités de loisirs aujourd'hui

Les activités de loisirs ont débuté lôt sur la Trent-Severn. Dès les années 1830, on organisait des régates sur les lacs Rice, Simcoe et Kawartha alors que des clubs de chasse et de pêches et les toutes premières sociétés de conservation faisaient leur apparition. La fin du XIX e siècle est toutefois considérée comme l'âge d'or des bateaux à vapeur et des centres de villégiature sur les lacs Kawartha. Le prolongement du chemin de fer vers le nord donna un essor sans précédent au tourisme en donnant accès aux lacs. Les gares de Lakefield et de Lindsay, par exemple, déversaient des flots de touristes que les vapeurs transportaient jusqu'aux nouveaux centre de villégiature.

Les divertissements sages et bucoliques de ces années dorées sont empreints de romantisme. Les guides touristiques d'alors appâtaient les villégiateurs avec des descriptions savoureuses : « Les eaux limpides et les terres verdoyantes où Dame Nature s'abandonne paresseusement et où les eaux embrassent le rivage dans un gai clapotis. »

À cette époque, les hommes et les femmes ne se baignaient pas ensemble et les tenues soignées étaient de rigueur pour les pique-niques. Parmi les divertissements les plus populaires, on comptait les excursions à bateaux à vapeur, les grandes régates, les feux de joie, les danses et les soirées où l'on grillait des guimauves. En été, à midi, de toutes les plages isolées, on pouvait voir monter la fumée d'un feu de camp : c'était les guides de pêche qui cuisinaient pour leurs clients; au menu, Sufs, bacon, pommes de terre, oignons, poissons frais et tartes. Les régates attiraient de grandes foules arborant chapeaux à large rebord et parasols; on assistait alors aux courses de canot pour les hommes et pour les dames, aux compétitions de natation, aux régates de chaloupes à voiles et à différents jeux. La grande mode était au canotage et le Peterborough, construit dans la région, jouissait d'une renommée internationale.

Goldeneye
Goldeneye.
© Parcs Canada

C'est aux bateaux à vapeur que l'on doit l'essor de l'industrie touristique dans la région des lacs. En l'absence de routes, seul le sifflet du bateau annonçait l'arrivée de vacanciers et des provisions aux hôtels et aux chalets. Vers les années 1870, les loisirs étaient devenus une industrie importante pour les petites villes situées le long de la voie navigable. Les excursions en bateaux à vapeur figuraient parmi les passe-temps les plus populaires et les vaisseaux construits d'abord pour le service aux passagers sillonnaient régulièrement les eaux des lacs Rice, Simcoe et Kawartha durant l'été. L'un d'entre eux, le Goldeneye, fut lancé sur le lac Rice en 1876; il pouvait transporter 300 passagers.

Alors que les bateaux à vapeur proliféraient sur les eaux et que le service s'étendait vers le nord, le nombre d'hôtels et de centres de villégiature augmentait aussi afin de répondre aux besoins des vacanciers. Bien que les chalets d'été étaient également en évidence, avec leur ambiance et leur style, les centres de villégiature régnèrent de 1870 à 1900.

Cette époque fut de courte durée. Les merveilleux bateaux à vapeur d'autrefois, que avaient ouvert la Trent-Severn aux activités récréatives, furent éclipsés par une autre innovation technique : le moteur à essence. L'avènement de l'automobile et l'amélioration des routes facilitèrent l'accès aux installations récréatives. Ces dernières années, la popularité des centres de villégiature quatre-saisons a donné un essor sans précédent à l'industrie hôtelière de la région. On y trouve aujourd'hui quelques-uns de meilleurs établissements « cinq étoiles ».

La voie navigable Trent-Severn, par la richesse de son passé et la beauté de ses sites, exerce un attrait irrésistible sur les excursionnistes et les plaisanciers. Elle fait aujourd'hui parti du réseau des parcs nationaux et des lieux historiques nationaux gérés par Parcs Canada.