Lieu historique national du Canada du Canal-de-Sault Ste. Marie

au fil de L'EAU: Récits de nos guides et gardiens

La centrale électrique au début des années 1900
© Parcs Canada

PROJECT DE LA CENTRALE ELECTRIQUE
par Tim Yanni, Jeanette Cowen et Meagan Sinclair

Un petit pas pour la centrale électrique, un bond de géant pour la conservation du patrimoine du lieu historique national du Canada du Canal-de-Sault Ste. Marie. Des travaux sont actuellement réalisés pour réparer la structure d’acier de la centrale électrique, l’un des cinq bâtiments patrimoniaux du lieu qui ont été construits avec le grès rouge extrait du canal lors de sa construction. Les travaux en cours constituent la première étape du projet visant à préserver cet édifice fédéral du patrimoine classé. Selon le Bureau d'examen des édifices fédéraux du patrimoine (BEEFP), les édifices « classés » sont les plus importants sur le plan patrimonial, et cette définition s’applique parfaitement à la centrale électrique.

Construite en 1894, la centrale électrique abritait les équipements qui permettaient d’actionner l’écluse à l’aide de courant électrique, une réalisation technologique majeure à l’époque. En effet, le canal de Sault Ste. Marie a été la première écluse du monde à fonctionner à l’électricité! L’emplacement particulier de la centrale, sur le flanc d’une colline, permettait de puiser de l’eau au delà des portes supérieures de l’écluse, à une altitude plus élevée, et de l’acheminer dans un long tuyau souterrain jusqu’aux deux turbines situées au rez-de-chaussée du bâtiment. Une série de poulies et de courroies transféraient ensuite cette énergie à l’étage, où deux génératrices produisaient l’électricité nécessaire pour actionner les portes et les valves de l’écluse et pour fournir un éclairage intérieur et extérieur. La centrale électrique abritait également les pompes utilisées pour vider l’écluse lorsque des réparations devaient être faites. L’équipement d’origine associé au processus de vidage est encore utilisé de nos jours.

Les pompes de vidage, qui sont encore en fonction aujourd’hui
© Parcs Canada

En plus des travaux structurels effectués sur la centrale électrique, on procède actuellement à la démolition des anciennes toilettes publiques qui ont été ajoutées plus tard au bâtiment. Ces travaux sont nécessaires pour restaurer le tracé d’origine du bâtiment et pour faciliter sa conservation à long terme. D’autres projets prévoient également la production d’électricité à petite échelle dans le but de présenter au public cette importante structure patrimoniale. La revitalisation de l’édifice aidera les employés de Parcs Canada à protéger et à mettre en valeur cette partie du lieu. La vision de Parcs Canada est de favoriser chez les visiteurs un attachement profond à l’essence même du lieu historique national du Canal-de-Sault Ste. Marie.

au fil de L'EAU