Lieu historique national du Canada du Canal-Rideau

Plaisanciers : Pensez sécurité

Ressources disponibles

PDFPlaisanciers : pensez sécurité (1.69 Mo)

Q : En quoi consiste la campagne « Plaisanciers : Pensez sécurité »?

R : Parcs Canada a pour objectif d'éduquer les plaisanciers sur l'importance de réduire la vitesse, de respecter les limites de vitesse et de surveiller leur sillage en tout temps.

Le slogan « Surveillez votre sillage » est utilisé par de nombreux organismes afin de promouvoir des habitudes sécuritaires auprès des plaisanciers. Le logo utilisé par Parcs Canada a été créé spécifiquement pour la campagne « Plaisanciers : pensez sécurité ».

Q : Qui sont les partenaires de Parcs Canada?

  • La Police provinciale de l'Ontario
  • Le Service de police d'Ottawa
  • Les Amis du Canal-Rideau
  • La Ontario Marine Operators Association
  • Les Escadrilles canadiennes de plaisance
  • Transports Canada

Q : Pourquoi l'Agence Parcs Canada lance-t-elle la campagne « Plaisanciers : pensez sécurité »?

R : Les problèmes liés aux sillages, aux remous et à la vitesse ne sont pas nouveaux. Cependant, au cours des dernières années, Parcs Canada a reçu un nombre croissant de plaintes de la part de plaisanciers et d'autres utilisateurs récréatifs du canal Rideau préoccupés par le sillage excessif et la grande vitesse de certaines embarcations de plaisance sur la voie navigable.

Dans le but de protéger la faune, de réduire l'érosion des berges et d'offrir des expériences sécuritaires de grande qualité aux visiteurs qui choisissent comme destination le canal Rideau, Parcs Canada a décidé d'agir.

Q : En quoi consistent les sillages et les remous?

R : Un sillage est une colonne d'eau perturbée qui se forme autour et derrière une embarcation de plaisance lorsqu'elle se déplace.

Un remous est une composante du sillage constituée d'eau libre. Il inclut l'eau propulsée vers l'arrière par les hélices et les vagues formées par le navire en marche.

Les mouvements de surface provoqués immédiatement après le passage de votre embarcation sont faciles à voir, mais il y a également des dangers sous votre embarcation.

L'abaissement de la surface causé par le passage de n'importe quelle embarcation, particulièrement dans les chenaux étroits, peut créer des dégâts plus importants que les remous en surface.

Q : Pourquoi est-il si important pour les plaisanciers de surveiller leur sillage?

R : Nous voulons tous utiliser le canal Rideau à notre manière. Nous avons tous la responsabilité de veiller à ce que les autres puissent profiter au maximum de cette voie navigable.

Les sillages excessifs présentent des dangers pour les baigneurs, pour les adeptes de canot et de kayak, de même que pour les animaux aquatiques et terrestres. Ils peuvent également endommager les biens d'autrui (embarcations, quais, etc.) et entraîner une érosion excessive des berges. Il est essentiel que les visiteurs adoptent un comportement responsable afin de protéger l'écologie et l'histoire du canal Rideau en vue de le garder intact pour l'avenir.

Q : Comment mon sillage peut-il présenter des dangers pour les autres utilisateurs récréatifs?

R : Le sillage peut présenter des dangers pour les baigneurs et les pêcheurs, ainsi que pour d'autres utilisateurs récréatifs sur le rivage.

Il peut faire ballotter une embarcation, l'emplir d'eau ou même la faire chavirer. Les passagers peuvent perdre l'équilibre ou tomber par-dessus bord, ce qui peut entraîner des blessures graves.

Q : Des gens ont-ils déjà perdu la vie sur le canal Rideau en raison de sillages excessifs?

R : Heureusement, les sillages excessifs n'ont entraîné aucun décès sur le canal Rideau, mais ils ont fait subir des mésaventures à certains utilisateurs.

« ... je craignais pour ma vie dans le canot et il m'était difficile de m'éloigner de la trajectoire des bateaux; la plupart des capitaines de bateaux ignoraient les effets de leur sillage sur une petite embarcation… »

« ... nous réparions notre quai alors qu'un bateau est passé à toute vitesse. Son sillage a été si violent qu'il a fait perdre l'équilibre à mon mari qui est tombé sur le quai et s'est fracturé trois côtes… »

« ... au milieu de l'été, on nous a demandé de remorquer le bateau ponton d'un client qui a été renversé par une série rapide de sillages intenses alors qu'il était immobilisé sur l'eau… »

Les sillages des bateaux peuvent constituer un problème majeur sur le canal Rideau. Ils peuvent être très dangereux dans certains secteurs. Le service de police d'Ottawa, la Police provinciale de l'Ontario et Parcs Canada sont très préoccupés par ce problème et travaillent ensemble afin de bien informer les plaisanciers sur les conséquences des sillages excessifs.

Q : Comment mon sillage peut-il tuer ou mettre en danger des animaux aquatiques et terrestres?

R : L'érosion des berges causée par les sillages et les remous excessifs a de nombreuses conséquences sur l'environnement, entre autres la destruction d'habitats naturels. Par exemple, des bateaux à moteur peuvent projeter des vagues qui s'abattent violemment sur les berges, détruisant des nids de huards ou d'espèces en voie de disparition, comme la tortue musquée.

De plus, les sédiments causés par l'érosion des berges se déposent dans le fond du canal, endommageant les habitats de frai des poissons.

L'érosion des berges accroît la sédimentation et la prolifération de nutriants (phosphoreux et azotés) qui favorisent la végétation aquatique.

Q : À part la campagne « Plaisanciers : pensez sécurité », que fait Parcs Canada pour protéger les berges naturelles?

R : Parcs Canada joue un rôle actif dans la protection des berges naturelles par sa participation à l'équipe d'examen de l'aménagement des rives du canal Rideau (Rideau Waterfront Development Review Team). Cette dernière est responsable de l'examen des demandes relatives à tout projet d'aménagement le long des berges et dans l'eau, sur le canal Rideau. Elle fournit des conseils aux personnes qui possèdent une propriété le long du canal pour les aider à réduire l'incidence de l'aménagement sur les habitats des berges afin que la valeur naturelle et patrimoniale du canal Rideau soit protégée pour les générations futures. Si vous avez des questions relatives à la protection des berges naturelles sur votre propriété, un agent du canal Rideau sera heureux de vous fournir des conseils ou de vous diriger vers les sources d'information et les ressources nécessaires.

Q : Que puis-je faire pour protéger les berges naturelles?

R : Vous pouvez faire bien des choses! Si vous êtes un plaisancier, l'une des choses les plus importantes que vous pouvez faire est de contrôler votre sillage et vos remous. Les sillages et les remous créés par des embarcations peuvent avoir des effets destructeurs sur les berges naturelles. Si vous possédez une propriété sur le rivage, consultez l'une des nombreuses organisations qui peuvent vous donner des conseils, notamment Parcs Canada, le ministère des Pêches et des Océans et les offices de protection de la nature de votre région. Ces organisations offrent beaucoup d'information dans des brochures, dépliants ou livrets gratuits. Vous pouvez notamment aménager une zone tampon de végétation naturelle entre votre gazon et le rivage. Évitez de créer des obstacles aux déplacements de la faune : certains animaux, dont les tortues, aiment utiliser le rivage pour la nidification, mais ne sont pas très doués pour escalader des murs! Vous pouvez également songer à la renaturalisation de votre rivage. Utilisez des plantes indigènes qui s'adapteront bien à votre propriété et prenez des mesures préventives pour éviter que la terre et les sédiments n'aboutissent dans l'eau durant vos travaux d'aménagement.

Q : J'ai entendu dire que Parcs Canada mettait en place un nouveau régime d'application de la loi en collaboration avec la Police provinciale de l'Ontario et le service de police d'Ottawa. Est-ce vrai?

R : Les policiers qui patrouillent le canal ont toujours eu le pouvoir, en vertu de la Loi sur les contraventions, de porter des accusations contre les plaisanciers qui excèdent la limite de vitesse ou qui compromettent la sécurité de personnes ou de biens.

Cet été, les employés de Parcs Canada joueront un rôle actif (sur terre comme sur l'eau) dans l'application de la campagne « Plaisanciers : pensez sécurité ». En se fondant sur les témoignages d'employés de première ligne, les policiers pourront porter des accusations contre les plaisanciers qui ne respecteront pas la loi.

Les zones « Surveillez votre sillage » sont désormais des zones « Sillage interdit » où les bateaux doivent circuler le plus lentement possible près du rivage, dans les chenaux étroits ou à proximité des autres bateaux, des baigneurs et des quais.

Q : Que se passe-t-il si je suis pris en défaut?

R : Pratiquer la navigation de plaisance sur le canal Rideau est un privilège. Les plaisanciers qui affichent le mépris le plus complet pour la sécurité des autres risquent de voir leur permis d'éclusage révoqué et de recevoir une amende.

Par exemple, l'amende prévue pour le non-respect d'un panneau de signalisation est de 100 $.

Q : Que puis-je faire?

R : Quand vous vous déplacez, regardez derrière vous. Quelle que soit la taille de votre embarcation, vous êtes responsable de votre sillage.

Tenez compte des petites embarcations comme les canots et les kayaks.

Ralentissez bien avant de croiser et de dépasser d'autres embarcations et avant d'arriver dans les zones de vitesse limitée et dans les chenaux étroits. Laissez autant de distance que possible entre votre embarcation et celles que vous croisez ou dépassez.

Restez aux aguets en tout temps pour éviter d'avoir à faire des manœuvres d'urgence.

Q : À qui dois-je m'adresser si j'ai des questions ou des préoccupations?

R : Pour obtenir de plus amples renseignements sur le canal Rideau et sur la campagne « Plaisanciers : pensez sécurité », adressez-vous aux employés aux postes d'éclusage ou communiquez avec l'administration du Canal-Rideau par téléphone au 613-283-5170 ou par courriel à l'adresse rideaucanal-info@pc.gc.ca.


N. B. : Vous avez besoin du logiciel Adobe Acrobat Reader pour lire la version PDF.

Si vous n'avez pas accès au site de téléchargement d'Adobe, vous pouvez télécharger le logiciel Acrobat Reader d'une page accessible.

Si l'accessibilité à un document PDF pose un problème, vous pouvez convertir le fichier en format texte HTML ou ASCII en utilisant l'un des services d'accès offerts par Adobe (en anglais seulement).