Lieu historique national du Canada du Canal-Rideau

Attention! HUARDS sur le canal RIDEAU

Attention! HUARDS sur le canal RIDEAU

Version imprimable (546 ko)icône PDF

Plaisanciers et huards

Avec son magnifique plumage et son chant des plus ensorceleurs, le huard est un véritable trésor pour le canal Rideau, dont une bonne partie lui sert de domicile estival et d'aire de nidification.

Les petits du huard éclosent à la fin de juin, époque qui coïncide avec le début de la saison de navigation.

La sensibilisation à la présence du huard et l'utilisation responsable des embarcations devraient permettre de réduire les conflits entre plaisanciers et huards.

Le plongeon huard : Oiseau officiel de l'Ontario

Le plongeon huard est un grand oiseau plongeur qui passe l'été sur les lacs d'eau douce et l'hiver sur le littoral marin. En été, cet oiseau affiche un plumage nuptial noir et blanc caractéristique. Il mesure de 0,6 à 1 mètre (de deux à trois pieds) de longueur, pèse entre quatre et cinq kilogrammes (dix livres) et son envergure va de 1,2 à 1,5 mètres (de quatre à cinq pieds).

Embarcations et huards

There are many ways that watercraft can have a negative effect on loons:

  • Les embarcations peuvent avoir un impact négatif sur les huards de nombreuses manières :
  • Les embarcations à moteur peuvent causer des vagues qui vont s'écraser sur le rivage et submerger les nids.
  • Les embarcations de pêche, en particulier pour la pêche à la ligne (achigan et brochet), circulent dans des secteurs que privilégie le huard pour la nidification.
  • Les canots peuvent glisser tranquillement dans une aire de nidification de huards et les éloigner de leurs nids.
  • Les motomarines peuvent atteindre une vitesse élevée en eau peu profonde et heurter des oisillons.
  • Les embarcations remorquant des plaisanciers faisant du ski nautique ou de la chambre à air nautique peuvent atteindre une vitesse élevée près du rivage et heurter des oisillons.

Déplombez-vous!

Les huards, comme beaucoup d'oiseaux, ingèrent normalement des petits cailloux (gravier) pour digérer leurs aliments. Ils peuvent avoir entre vingt et trente cailloux à la fois dans le gésier. Malheureusement, si ce gravier contient du plomb, provenant de lests, de turluttes ou de plombs à fusil, le huard risque de s'empoisonner.

Il est maintenant facile de se procurer des accessoires non toxiques, notamment à base d'acier ou de bismuth. Alors, déplombez-vous!

Huards en nidification

Sur le canal Rideau, la plupart des huards commencent à nicher entre le milieu et la fin de mai. Ils pondent généralement deux oeufs qui éclosent de 27 à 29 jours plus tard (vers la fin de juin). Les nids sont habituellement installés sur de petites îles, dans le fond des baies ou des passages. À plusieurs endroits, les résidants ont construit des structures artificielles pour les nids de huards, des plates-formes flottantes de 1,2 à 1,8 mètres (quatre à six pieds) carrés.

Puisque les huards ont seulement un ou deux jeunes par année, chaque oisillon compte. La survie des huards sur le canal Rideau dépend de la santé de ces jeunes jusqu'à ce qu'ils soient assez vigoureux pour s'envoler vers le sud (fin octobre et novembre).

La navigation peut causer la destruction des oeufs!

Les parents huards quittent leur nid si une embarcation s'en approche à moins de 150 mètres (500 pieds), laissant les oeufs sans chaleur ni protection.

Les parents huards peuvent abandonner le nid s'ils sont dérangés trop souvent. Ils peuvent alors tenter de nicher à nouveau plus tard dans la saison, mais la probabilité d'éclosion des oeufs et de survie des jeunes est alors très faible.

Jeunes huards

Les bateaux peuvent facilement tuer des jeunes huards!

Les jeunes huards ne sont pas à l'épreuve de l'eau! Ils doivent grimper sur le dos de leurs parents pour rester au chaud et au sec. Lorsque les bateaux s'approchent de près, les parents laissent les jeunes pour défendre leur territoire.

Les jeunes huards ne peuvent pas plonger! Les jeunes huards ont une portance très élevée et ne sont pas capables de plonger rapidement ni très profondément, ce qui les rend particulièrement vulnérables à des collisions avec les embarcations, surtout de juin à septembre.

Les jeunes huards se fatiguent facilement! La présence d'embarcations oblige les jeunes huards à nager continuellement plutôt que de s'alimenter ou de se reposer. Ils peuvent alors s'affaiblir, ce qui affecte leur capacité de survie.

Les jeunes huards fréquentent les eaux libres! Les parents huards ont l'habitude de déplacer les jeunes loin du lieu de nidification restreint des petites baies pour les amener vers des eaux plus profondes le long de rivages plus ouverts, afin d'éviter les prédateurs naturels. Malheureusement, ils se retrouvent alors en conflit direct avec les embarcations, en particulier les motomarines, les bateaux tirant des plaisanciers s'adonnant au ski nautique, à la chambre à air nautique ou à la planche nautique.

Ce que vous devez surveiller

Attention aux huards – soyez vigilant si vous apercevez un huard entre fin juin et septembre, il y a de fortes chances qu'il soit accompagné d'un ou de deux jeunes. Gardez vos distances.

Écoutez les huards – si vous approchez un huard et l'entendez émettre un cri d'alarme, cela signifie que vous êtes trop proche. Éloignez–vous.

Surveillez le comportement des huards – si vous voyez un huard « danser » debout sur l'eau en battant des ailes, c'est qu'il est alarmé par votre présence. Éloignez–vous.

Ce que vous pouvez faire

Observez les huards à distance. Laissez-vous charmer par leurs cris envoûtants. Donnez-leur l'espace et la solitude dont ils ont besoin pour se reproduire et élever leurs petits.

Signalez le harcèlement

Le harcèlement de la faune est contraire à la loi. Si vous voyez des huards se faire harceler, signalez la situation à votre bureau local du MRN, à la police locale ou provinciale, ou encore téléphonez au 1 800 222-TIPS dans le cadre du programme Échec au crime. Un enregistrement vidéo de l'incident ou la consignation du numéro d'immatriculation de l'embarcation peuvent s'avérer utiles.

Les Amis du Canal-Rideau

Les Amis du Canal-Rideau est un organisme sans but lucratif formé de bénévoles qui travaillent en étroite collaboration avec Parcs Canada.

  • Nous travaillons à préserver et à mettre en valeur le patrimoine naturel et culturel de la voie navigable Rideau.
  • Nous visons à mieux faire connaître la voie navigable Rideau et à faire en sorte que le public en profite davantage.
  • Nous travaillons à obtenir le soutien du public afin d'assurer la préservation à long terme de la voie navigable Rideau.
  • Nous favorisons la diffusion concertée d'information sur la voie navigable Rideau.
  • Nous appuyons d'autres organismes dont le travail est lié au canal Rideau.

Aidez-nous à préserver le canal Rideau

Joignez-vous aux Amis du Canal-Rideau
Pour plus d'information, visitez notre site Web :
www.rideaufriends.com

Les Amis du Canal-Rideau
1, avenue Jasper
Smiths Falls (Ontario) K7A 4B5
Tél. : (613) 283-5810
Téléc. : (613) 283-2884
Courriel : info@rideaufriends.com
Site Web : www.rideaufriends.com


N. B. : Vous avez besoin du logiciel Adobe Acrobat Reader pour lire la version PDF.

Si vous n'avez pas accès au site de téléchargement d'Adobe, vous pouvez télécharger le logiciel Acrobat Reader d'une page accessible.

Si l'accessibilité à un document PDF pose un problème, vous pouvez convertir le fichier en format texte HTML ou ASCII en utilisant l'un des services d'accès offerts par Adobe (en anglais seulement).