Lieu historique national du Canada du Canal-Rideau

Poissons morts dans le canal Rideau

La présence de poissons morts dans le canal au centre-ville d’Ottawa chaque printemps fait partie d’un phénomène normal qui survient à chaque année.

Parcs Canada étudie cette question avec M. S. Cooke, professeur à l’Université Carleton, depuis plusieurs années, et on a conclu qu’il était extrêmement difficile de déterminer la cause exacte de la mort des poissons. Toutefois, il est fort probable qu’ils soient morts par suite d’un phénomène naturel tel que la martégade, des variations importantes de la température de l’eau et de leur niveau de santé individuel.

Cette portion du canal abrite une très grande population de poissons. L’une des causes les plus probables de  leur mort est la martégade, phénomène commun dans les lacs. Lorsque la glace se forme à la surface, elle agit comme un bouchon. Une fois en place, la glace limite la quantité d’oxygène pouvant être absorbée dans l’eau. Pendant l’hiver, les poissons consomment l’oxygène. Les poissons les plus forts survivent, tandis que les plus faibles meurent et coulent au fond du lac. Au printemps, lors de la fonte des glaces (que les pêcheurs décrivent comme le lac se virant à l’envers), l’eau est chambardée et les poissons morts remontent à la surface. Le courant et les vents déplacent alors les poissons le long de la voie navigable.

Dans le cadre des activités d’entretien du canal Rideau, une équipe de Parcs Canada parcourt en bateau le tronçon du canal qui traverse le centre-ville d’Ottawa et ramasse les  poissons morts, les déchets et le tapis de plantes mortes qui y flottent. L’équipe continuera ce processus tout au long de l’été, au besoin.