Lieu historique national du Canada du Canal-Rideau

L'histoire du canal Rideau

HARTWELLS

Deux écluses, chacune avec une élévation d'eau de 3,4 mètres (11 pieds).

Écluses d'Hartwells Écluses d'Hartwells
©Parcs Canada / Steve Weir / Canal-Rideau

Le poste d'éclusage de Hartwells est situé en plein milieu d'un secteur récréatif populaire entre la Ferme expérimentale centrale et l'université Carleton. La rivière Rideau coule à l'est du poste d'éclusage, de l'autre côté de l'université. La construction de la promenade Colonel-By et de l'université à l'époque de la Deuxième Guerre mondiale environ a forcé le poste à se retirer sur la berge ouest du canal. Certains des bâtiments du côté est de l'écluse durent être démolis, tandis que d'autres furent déménagés à un nouvel emplacement de l'autre côté du canal.

Au cours des premières années, Hartwells servait de magasin d'entretien. Un ravin sur la berge ouest fut transformé en bassin, créant ainsi un espace pour la réparation des remorqueurs et des barges à l'écart de la circulation sur le canal.
Maison du maître éclusier : La maison fortifiée du maître éclusier, construite dans les années 1840, a subi de grandes modifications du plan initial. Structure d'un seul étage en pierre des champs à l'origine, la maison a acquis un deuxième étage au fil des années. L'ensemble a reçu un revêtement à clins, qui en cache la forme originale.

Ouvrages du génie : Le colonel By avait prévu creuser un chenal en tranchée là où se trouve aujourd'hui le poste d'éclusage de Hartwells. Mais face aux grands travaux d'excavation nécessaires, By réexamina son plan et décida de construire des écluses sur ce site. Walter Fenlon, un ingénieur civil des États-Unis, fut chargé de commencer l'excavation. Il rencontra bientôt des problèmes financiers et dut se retirer. Le contrat pour les écluses et le déversoir fut alors donné à Thomas MacKay. La pierre pour les travaux de maçonnerie fut extraite près de la rivière à Hogs Back. Les ouvrages du génie demeurèrent intouchés jusque dans la première partie du XXe siècle, lorsque des réparations à la maçonnerie devinrent nécessaires.

À Hartwells, l'eau excédentaire est évacuée grâce à un système de vannes et de tuyaux. Ce système remplace le déversoir d'origine qui évacuait l'eau dans un ruisseau rejoignant la rivière Rideau.

Précédent