Lieu historique national du Canada du Canal-Rideau

L'histoire du canal Rideau

POONAMALIE

Spécifications du poste d'éclusage:

Une écluse avec une élévation d'eau de 1,52 mètres (cinq pieds).

Maison du maître éclusier Maison du maître éclusier
©Parcs Canada

Le nom original du site fut First Rapids, ainsi appelé parce qu'il s'agissait du premier poste d'éclusage à franchir dans la descente vers Ottawa par le système du canal Rideau. Le nom « First Rapids » fut utilisé en même temps que celui de « Poonamalie » jusque vers la fin des années 1850, lorsque ce dernier nom s'imposa. La tradition veut que ce nom reflète également l'une des caractéristiques physiques du site - un officier des Royal Engineers qui avait servi en Inde choisit ce nom, d'après un endroit qu'il avait vu sur le sous-continent et qui possédait des chemins comparables bordés de cèdres.

La maison fortifiée du maître éclusier à Poonamalie fut construite vers 1842. Un deuxième étage en charpente fut ajouté à la fin du XIXe siècle (1893).

Les structures du poste d'éclusage:

Ouvrages du génie : Le chenal artificiel de 2,414 kilomètre (un mille et demi) et le sas de l'écluse permirent de contourner les rapides d'origine. Une cuvette naturelle servit de départ au chenal. L'écluse n'exigea aucune réparation majeure au cours du XIXe siècle, mais le barrage a nécessité des réparations étendues depuis le milieu du siècle. Cette structure est d'une grande importance parce qu'elle retient les eaux des lacs Big Rideau et Lower Rideau, et contrôle l'approvisionnement en eau de Poonamalie jusqu'aux écluses d'Ottawa. L'emplacement du barrage à l'extrémité inférieure des lacs Rideau le rend extrêmement vulnérable aux fortes crues printanières courantes tout le long du canal. Au printemps de 1869, une partie de la levée au haut de la tranchée fut emportée. Les résidents locaux aidèrent à réparer la brèche, et la navigation put être rétablie rapidement. Des niveaux d'eau trop bas posèrent un problème en 1904, lorsqu'une grande plaque de glace enfonça une partie du barrage en bois principal. Lors de la débâcle du printemps, au lieu de passer par-dessus le barrage, la glace frappa l'arrière du barrage et détruisit les trois quarts de la structure. La brèche dans le barrage entraîna des dommages aux chemins et ponts de Smiths Falls et plus loin en aval jusqu'à Merrickville. Un nouveau barrage en béton fut construit pour remplacer l'ancienne structure en bois.

Précédent