Lieu historique national du Canada du Canal-Rideau

L'histoire du canal Rideau

JONES FALLS

Bassin de Jones Falls
Bassin de Jones Falls
©Steve Weir / Canal-Rideau / Parcs Canada

Le poste d'éclusage de Jones Falls est situé entre les lacs Whitefish et Sand, dans le bassin versant de la rivière Cataraqui. Comme la plupart des postes d'éclusage entre Kingston Mills et les Narrows, Jones Falls fut construit dans l'axe de Frontenac, une région où le granite du Bouclier canadien s'étend au sud vers les monts Adirondacks.

La construction du poste d'éclusage de Jones Falls dans ce rude environnement est l'un des exploits les plus impressionnants des constructeurs du canal. Les entrepreneurs Thomas McKay et John Redpath eurent à vaincre une série de rapides s'étendant sur 1,6 kilomètre (un mille), avec une dénivellation de 18,29 mètres (60 pieds). Les travaux à Jones Falls débutèrent en 1827 et furent complétés en 1832. John MacTaggart, le commis de chantier du colonel By, suggéra différentes façons de vaincre la dénivellation à Jones Falls, mais le colonel By élabora un plan plus audacieux encore que tous les autres qu'on avait imaginés. Il proposa la construction d'un barrage à voûte de 18,29 mètres (60 pieds) de hauteur et de 106,7 mètres (350 pieds) de longueur. Quatre écluses furent construites sur le site, chacune avec une élévation d'eau de 4,6 mètres (15 pieds). L'écluse supérieure et l'échelle des trois écluses inférieures sont séparées par un bassin d'évitage.

Les structures du poste d'éclusage:

Maison fortifiée du maître éclusier : Cette structure fortifiée fut construite sur une colline au-dessus de l'écluse supérieure, offrant une excellente vue des biefs d'amont et d'aval. Construite en 1838, elle avait pour mission de protéger le poste d'éclusage contre les attaques et le sabotage et de loger le maître éclusier.
La maison fut utilisée par ce dernier pendant une bonne partie du XXe siècle, avec relativement peu de modifications de son apparence originale. On ajouta une aile cuisine et des porches, mais ces ajouts ont été enlevés.

Atelier du forgeron : Situé sur la rive ouest du poste, immédiatement sous l'écluse supérieure, cet atelier en pierre fut construit en 1843 comme forge où l'on réparait les ferrures du canal. Jones Falls était un endroit relativement isolé, et sans atelier sur les lieux, les réparations aux portes et à d'autres structures du canal auraient exigé des semaines.

Poste de garde : Le poste de garde, situé du côté est de la troisième écluse, fut construit à la fin des années 1830 en réaction à la Rébellion de 1837. C'était un bâtiment en poutres équarries d'un seul étage et d'une superficie d'environ 6,1 mètres (20 pieds) carrés. Le poste de garde servait également de logement pour les manœuvres. Délabré, le bâtiment fut démoli dans les années 1940.

Bureau d'écluse et magasin : Ces deux bâtiments à charpente représentent la phase commerciale du canal.

Centrale électrique : À la différence d'autres postes d'éclusage construits sur l'emplacement d'un moulin, Jones Falls ne stimula pas de renouvellement des activités industrielles au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle. Il fallut attendre les années 1940, lorsqu'on construisit une centrale électrique. La centrale, qui appartient à la Gananoque Light and Power Company, est l'une des quatre du genre le long du canal. Les trois autres sont situées à Kingston Mills, Upper Brewers et Lower Brewers. À l'exception de celle de Lower Brewers, elles sont encore en activité.

Ouvrages du génie : Les écluses et le barrage furent construits avec des blocs de calcaire provenant de la carrière d'Elgin. En 1905 et 1906, le barrage d'argile et de gravier du bassin fut remplacé par un barrage en béton, dans lequel on installa une vanne afin de contrôler le niveau de l'eau dans le bassin. Lorsqu'il fut construit en 1829 et 1830, ce barrage à voûte était le plus haut en Amérique du Nord. C'est toujours l'un des ouvrages du génie les plus impressionnants du canal.

Précédent