Lieu historique national du Canada du Canal-Rideau

Le canal Rideau à la pagaie
Imaginez-vous pagayant sur l'un des nombreux lacs par une fraîche matinée de septembre, alors que les premiers rayons du soleil commencent à réveiller.
© Parcs Canada

Le canal Rideau à la pagaie

Un guide pour les canoteurs et les kayakistes

Le canal Rideau, d'une longueur de 202 km, relie Kingston à Ottawa, au nord, par un chapelet de lacs, de rivières et de marais. Cette voie d'eau permet aux plaisanciers et aux visiteurs de reprendre contact avec une époque de notre histoire où la construction de canaux était considérée comme un moyen de renforcer le commerce et la défense d'une nation naissante. Le canal a quelque chose à offrir à tous ceux qui le fréquentent, et particulièrement aux pagayeurs.

Le canal comprend 47 écluses en 24 postes, des édifices historiques, des petites villes et des villages, et deux très grands bassins hydrographiques: celui de la rivière Rideau, et celui de la rivière Cataraqui. Le canal comme tel a été construit par les Britanniques, le lieu-tenant-colonel John By, du Génie royal britannique, agissant comme maître d'œuvre. Les nombreux lacs et rivières qui le composent ont cependant été utilisés depuis des siècles par divers groupes autochtones qui vivaient sur les berges. En fait, seulement 19 kilomètres du canal sont une tranchée creusée. Imaginez-vous pagayant sur l'un des nombreux lacs par une fraîche matinée de septembre, alors que les premiers rayons du soleil commencent à réveiller la nature en pénétrant la brume fantomatique s'élevant des eaux tranquilles que votre embarcation sillonne sans bruit. Au loin, un couple de huards à collier fait entendre ses chants mélan-coliques, pendant qu'un aigle-pêcheur aux yeux perçants trace des cercles dans le ciel immobile, cherchant à pénétrer les brumes du matin pour plonger sur son déjeuner de poisson frais.

Voici quelques conseils et suggestions pour pagayer sur le canal Rideau.

Meilleur moment pour l'excursion

Canal Rideau
Canal Rideau
©Parcs Canada

Les saisons intermédiaires, c'est-à-dire mai et juin, septembre et octobre.

  • La plupart des propriétaires de bateau à moteur prennent leurs vacances en juillet et août, lorsque les écoles sont fermées et que le temps chaud s'est définitivement installé.
  • C'est le meilleur moment pour pagayer, parce qu'il ne fait pas trop chaud, que l'on dort bien la nuit, et que tout est plus tranquille.
  • On a le choix des emplacements de camping, et on peut choisir sa place pour admirer les magnifiques couchers de soleil et les matinées revigorantes.

La pagaie pendant la haute saison

Si vous voulez pagayer au plus fort de la saison de plaisance (juillet et août), votre excursion peut quand même être fantastique. À la différence des bateaux à moteur, les canots et les kayaks ne sont pas obligés de suivre le chenal. En fait, la plupart des pagayeurs préfèrent suivre les rives en prenant un itinéraire indirect d'une écluse à l'autre. Cela permet aux pagayeurs un contact plus étroit avec la nature tout en évitant les à-côtés déplaisants des bateaux à moteur: le bruit et le fort sillage. C'est une excellente façon d'explorer et de faire des découvertes le long du canal Rideau. Vous pouvez même quitter le canal, et pénétrer dans les nombreux lacs et rivières qui l'alimentent.

La meilleure direction à choisir

Si l'on désire franchir le canal Rideau au complet, ou du moins un grand tronçon, il est préférable d'aller du sud au nord, c'est-à-dire de Kingston à Ottawa, pour deux raisons:

  1. Les vents dominants du sud-ouest soufflent dans cette direc-tion générale. Il n'y a rien de pire que de s'engager sur un plan d'eau étendu, comme le lac Big Rideau, et de pagayer pendant 19 milles face à un fort vent régulier du sud.
  2. Lorsque l'on approche d'Ottawa, le courant commence à jouer un certain rôle, même s'il n'est pas fort, ainsi que le vent sur certains tronçons.

Durée du trajet (d'un bout à l'autre)

Cela dépend évidemment de la température, comme aussi des capacités du pagayeur. En général, il faut prévoir de 6 à 10 jours pour faire le trajet au complet. Si l'on veut visiter tous les lacs et toutes les rivières des bassins de la Rideau et de la Cataraqui, on peut y passer l'été au complet.

Classement du parcours

Eaux libres des lacs, avec possibilité de chavirage sur les lacs plus grands, particulièrement lors de conditions extrêmes comme les orages et les forts vents, et rivières de classe I (tant que l'on se tient éloigné des barrages – classe IV à classe VI).

L'environnement du pagayeur (En suivant la route de navigation)

Fondamentalement, le canal comprend cinq environnements différents: les lacs (de dimensions et de profondeurs variées), les marais, les rivières libres, les chenaux étroits, et les rivières peuplées.

De Kingston aux écluses Upper Brewers
Départ du marais Cataraqui (milieu humide de classe I) suivi par le poste d'éclusage de Kingston Mills et le lac Colonel By (un lac peu profond aux nombreuses souches, avec une rive de basses roches et d'arbres rares, agrandi par inondation lors de la construction du canal). On passe ensuite dans un chenal étroit et un canal aux arbres en surplomb, entre des prairies et des quenouilles.

Un très bel endroit pour pagayer et pour échapper au vent (à l'exception du lac Colonel By qui peut se révéler assez méchant) avec peu d'interruptions. La baignade n'est pas très bonne. Le camping est magnifique, à toutes les postes d'éclusage.

Des écluses Upper Brewers à l'écluse Narrows (y compris le lac Big Rideau)
Magnifiques lacs aux eaux claires, avec des rives encore relativement naturelles et tous les types de flore et de faune, avec de courtes sections de canal précédant ou suivant les postes d'éclusage. Cette section du canal est la plus appréciée des plaisanciers et des visiteurs. Baignade, pêche, etc., magnifiques. De nombreuses baies et îles à explorer.

Des écluses Beveridges aux écluses de Long Island
Marais, canal et rivière sinueuse, avec des petits lacs d'inondation peu profonds et des rives marécageuses. Précédant le poste d'éclusage détaché de Smiths Falls se trouvent la Swale (milieu humide de classe I), la rivière Tay, le marais Tay (milieu humide de classe I) et les écluses Beveridges. Après le poste d'éclusage détaché, on rencontre de nombreuses écluses, ce qui fait de ce tronçon le choix idéal pour des excursions d'une journée, car il est facile de mettre à l'eau et de sortir les em-barcations. Sur l'itinéraire se trouvent un sanctuaire d'oiseaux fédéral, et des milieux humides de classe 1 et 2, situés immédiatement en amont de Merrickville.

Des écluses de Long Island à Ottawa
Canal qui serpente entre les arbres en surplomb, avec de plus en plus de résidences et de chalets sur les rives à mesure que l'on approche d'Ottawa. De la pagaie presque urbaine – une occasion de s'échapper sans avoir besoin d'aller bien loin si l'on habite dans la région. Généralement à l'abri des grands vents et des vagues.

Cartes

Il existe deux sources excellentes où l'on peut se procurer des cartes:

  1. Les cartes nautiques que l'on peut acheter à presque tous les postes d'éclusage, ou au bureau principal du canal, à Smiths Falls. La carte no 1512 couvre la portion entre Ottawa et Smiths Falls alors que la carte no 1513 couvre l'autre portion de Smiths Falls à Kingston
  2. Les cartes topographiques – couvrent une plus grande région (les lacs, les rivières et les cours d'eau qui se déversent dans le canal, ainsi que les accès routiers) que les cartes nautiques des plaisanciers

Conseils de sécurité

Canal Rideau
Canal Rideau
©Parcs Canada

Pour des raisons de sécurité, on devrait se tenir éloigné des barrages et des déversoirs. Ces dangers se trouvent la plupart du temps près des postes d'éclusage, et sont marqués soit par des panneaux, soit par des estacades oranges et blanches.

Attention aux sillages, et soyez prêt à résister aux vagues qui en résultent, soit en faisant face à la vague, soit en utilisant un contrepoids pour stabiliser l'embarcation.

Le vent - portez attention aux prévisions météorologiques avant de partir, et choisissez un tronçon du canal qui correspond aux conditions.

Lors d'une excursion de plusieurs jours, cherchez à prévoir, et interrogez les éclusiers sur les conditions qui règnent sur le prochain lac à franchir – la direction du vent (ce ne sont pas toujours des vents dominants) et les effets sur votre embarcation (vent debout, vent arrière ou vent de travers).

Pendant les périodes de hautes eaux (avril et à mi-juin), les débits/courants des rivières augmentent en force, et il faut donc être plus prudent; cependant, le courant de pagayage (dans le chenal principal) ne dépasse pas la classe I. D'autres tronçons du canal (les barrages et les décharges) peuvent être classés VI.

Assurez-vous de vous munir de l'équipement suivant:

  • une veste de sauvetage pour chaque personne, endossée ou à portée immédiate
  • une pagaie supplémentaire
  • une écope
  • un sifflet ou une corne pour les urgences
  • une amarre, idéale-ment une corde flottante dans un fourre-tout

Endroits pour camper ou se loger ailleurs qu'aux postes d'éclusage.

Canal Rideau
Canal Rideau
©Parcs Canada

Il y a un camping sur l'île Colonel By, sur le lac Big Rideau. Cette île qui appartient au gouvernement a un magnifique sentier de promenade de 2 km, ainsi qu'un lac intérieur, auquel on accède à partir du lac principal par deux goulets, sans portage. Ce « lac perdu » n'est pas accessible aux bateaux à moteur, mais il est parfait pour une petite balade en canot le soir ou le matin. Parmi les habitants de l'île, on pourra sans doute observer des chevreuils, des aigles-pêcheurs et des huards.

Le parc provincial de Murphy's Point sur le lac Big Rideau comprend plusieurs aires de camping accessibles en canot ou en kayak. Le parc provincial de la rivière Rideau, près de Becketts Landing, au nord-ouest de Kemptville, offre également des possibilités.

Le long du trajet, on trouve évidemment des hôtels et des pensions. Si on le voulait, avec un peu de planification, on pourrait faire tout le trajet de Kingston à Ottawa et loger dans des endroits de ce genre plutôt que de camper.

Deux suggestions d'excursion

De Perth aux écluses Beveridges (1 journée)

Canal Rideau
Canal Rideau
©Parcs Canada

Mise à l'eau/Sortie: Bassin de Perth ou écluses Beveridges (Port Elmsley – Route de comté 18) – Vaste stationnement aux deux endroits.

Longueur du trajet: 12 km (7 milles)

Type de pagayage: Rivière et canal tranquilles qui serpentent sous des arbres en surplomb, avec un tronçon de marais de classe I. Très reposant et très joli, avec peu de bateaux à moteur.

Dangers: Aucun, tant que l'on se tient loin du barrage de Beveridges. Eaux très protégées et bien abritées.

Caractéristiques
  • L'agglomération historique de Perth, avec de nombreux vieux édifices, des rues ombragées et des petites boutiques.
  • En descendant la rivière, on voit des tronçons de la rivière Pike, qui a servi à construire le canal Tay.
  • Le marais Tay et sa faune.
  • Le poste d'éclusage Beveridges – ce poste d'éclusage est formé de deux écluses séparées par un court canal, et il est l'habitat d'un couple d'aigles-pêcheurs dont le nid se trouve sur un poteau de téléphone près de l'écluse inférieure. Il y a une exposition sur les lieux, et un court sentier jusqu'à un belvédère.

Conseils: Le courant descend de Perth aux écluses Beveridges.

Des écluses Upper Brewers aux écluses Newboro (2 jours)

Mise à l'eau/Sortie: Poste d'éclusage Upper Brewers (Route de comté 12, à partir de la route 15) et poste d'éclusage Newboro (Route de comté 42, à partir de la route 15). Stationnement et camping aux deux endroits.

Longueur du trajet: 39 km (24 milles)

Type de pagayage: Ce tronçon du canal est formé presque entièrement de petits lacs, aux rives variées, parfois des falaises abruptes et parfois de la forêt dense.

Dangers: Par très mauvais temps, les lacs peuvent devenir mauvais. Par contre, la rive n'est jamais très loin.

Camping: Le meilleur endroit où passer la première nuit est au poste d'éclusage de Jones Falls. On peut y dresser une tente soit près du bassin d'évitage ou sur le barrage. La deuxième nuit, on peut décamper ou s'installer au poste d'éclusage Newboro. Les endroits où dresser une tente ne manquent pas.

Caractéristiques
  • Poste d'éclusage Upper Brewers - deux écluses opérées manuellement en escalier.
  • Un petit détour dans la baie Morton à partir du lac Whitefish . Cette baie longue, profonde et étroite est bordée d'une rive rocheuse avec deux gros rochers, «Rock Dunder» et «Dunder's Mate», sur la rive droite. C'est un excellent endroit de baignade, et une belle promenade jusqu'au sommet.
  • Le poste d'éclusage de Jones Falls (3 écluses en escalier, suivies d'un bassin d'évitage et d'une quatrième écluse). Le poste comprend également une boutique de forgeron en activité, une maison fortifiée du maître éclusier dominant les environs, et un barrage-voûte de 60 pieds qui, au moment de sa construction dans les années 1830, était par sa hauteur le troisième au monde, et le plus grand en Amérique du Nord.
  • L'écluse Davis - « l'écluse sauvage ». Cette écluse est la plus isolée de toutes, et se trouve entre deux lacs magnifiques. C'est un merveilleux endroit pour prendre le repas du midi le jour deux.
  • Écluse Chaffey's – l'une des écluses les plus populaires du canal. On y trouve la maison du maître éclusier en pierre, qui est aujourd'hui un musée, et plusieurs excellents restaurants.
  • Le poste d'éclusage Newboro – l'une des trois seules écluses hydrauliques électriques du canal Rideau. On y trouve également l'un des quatre blockhaus construits pour défendre le canal contre les attaques.

Conseils: La meilleure direction à prendre est à partir d'Upper Brewers vers le poste d'éclusage Newboro, de façon à avoir les vents dominants dans le dos. De plus, le portage à Jones Falls comporte une pente raide avec une dénivellation de 60 pieds, qu'on peut cependant éviter en achetant un permis d'éclusage.

Bassin de Perth ou écluses Beveridges (Port Elmsley – Route de comté 18) – Vaste stationnement aux deux endroits. Bassin de Perth ou écluses Beveridges (Port Elmsley – Route de comté 18) – Vaste stationnement aux deux endroits.