Lieu historique national du Canada de la Maison-Laurier

L'histoire de la maison Laurier
Maison Laurier. Octobre 1902.
William James Topley/Bibliothèque et archives Canada/PA-008979

L'histoire de la Maison-Laurier

Le quartier historique de la Côte-de-Sable
Les années Leslie
Les années Laurier
Les années King
La Maison-Laurier aujourd'hui

Le quartier historique de la Côte-de-Sable

Le quartier de la Côte-de-Sable aujourd'hui
Le quartier de la Côte-de-Sable aujourd'hui
© Parcs Canada / Juan Sanchez

La Maison-Laurier se trouve dans le quartier de la Côte-de-Sable, un secteur résidentiel à la mode, à peu de distance du centre commercial et politique d'Ottawa. En plus de sir Wilfrid Laurier et de Mackenzie King, plusieurs personnalités politiques éminentes ont recherché ce quartier pour y vivre : le premier chef du gouvernement canadien après la Confédération, sir John A. Macdonald, et sa femme Agnes ont occupé trois maisons différentes dans la Côte-de-Sable, dont il ne reste que la maison en pierre imposante portant le nom de Stadacona Hall, sur l'avenue Laurier, près de la Maison-Laurier. Sir Charles Tupper, premier ministre à partir de 1896, demeurait à quelques rues de la Maison Laurier au début des années 1870. Sir Robert Borden, l'homme qui a battu sir Wilfrid Laurier aux élections de 1911 et qui a dirigé le Canada au cours de la Première Guerre mondiale, vivait dans la Côte-de-Sable, comme aussi Lester B. Pearson, qui était propriétaire d'un pittoresque cottage gothique à un coin de rue de la maison Laurier. Pearson a occupé le poste de premier ministre de 1963 à 1968.

Les années Leslie

Une publicité pour la bijouterie de M. Leslie
Une publicité pour la bijouterie de M. Leslie
©Annuaire Mitchell & Co. de 1864-1865 pour la ville d'Ottawa et le comté de Carleton

En 1850, John Leslie, un bijoutier prospère d'Ottawa, a acheté un lot en périphérie d'Ottawa, dans un secteur qui allait s'appeler la Côte-de-Sable. Quand Ottawa est devenue la capitale du nouveau Dominion du Canada en 1867, la Côte-de-Sable a pris de l'importance et du prestige. Parce que le secteur était proche du centre d'affaires et du centre politique de la ville, les familles prospères d'Ottawa et les fonctionnaires supérieurs le considéraient comme un quartier à rechercher.

La famille Leslie vers 1876. Première rangée : John Sr., Eliza, le père de John ou d'Eliza; Deuxième rangée : John Jr., James, Jane
La famille Leslie vers 1876. Première rangée : John Sr., Eliza, le père de John ou d'Eliza; Deuxième rangée : John Jr., James, Jane
© Bibliothèque et Archives Canada / Topley E25236

Les années Laurier

La maison Laurier vers 1901
La maison Laurier vers 1901
© Les Archives nationale du Canada/ PA28196

Lorsque sir Wilfrid Laurier a été élu comme député en 1874, il vivait avec sa femme Zoé à Arthabaska, une petite ville dans la province de Québec. En tant que député, sa présence à Ottawa n'était requise que lorsque la Chambre des communes était en session, et Zoé et lui n'avaient donc aucune raison d'acheter une maison dans la capitale. Leur situation a changé radicalement lorsque Laurier est devenu premier ministre du Canada en 1896. Comme à cette époque le gouvernement du Canada ne fournissait pas de résidence au premier ministre, les Laurier ont dû se trouver par eux-mêmes une maison appropriée à son statut de premier ministre et assez vaste pour les réceptions qu'entraînait la charge de chef du gouvernement. Comme Laurier n'était pas un homme fortuné, cela leur causait un grand problème. La solution a été trouvée par un groupe d'amis qui ont rassemblé l'argent nécessaire pour acheter la maison Leslie dans la Côte-de-Sable et pour créer un fonds destiné à aider les Laurier à payer les coûts du train de maison qu'on attendait d'eux.

Sir Wilfrid et lady Laurier ont emménagé dans leur nouvelle maison à l'automne de 1897. Ils y ont vécu pendant toutes les années où Laurier a été premier ministre, et plus tard, lorsqu'il est devenu chef de l'opposition après que le Parti libéral a perdu le pouvoir (1911-1919). Ils y sont morts tous les deux, Laurier en 1919, Zoé en 1921.

Les années King

Rt. Hon. Sir Wilfrid Laurier and William Lyon Mackenzie King at Sydney
Laurier et King, 1915
© Bibliothèque et Archives Canada/ C74755

En 1919, William Lyon Mackenzie King succédait à Laurier comme chef du Parti libéral et chef de l'opposition. Deux ans plus tard, il menait les Libéraux à la victoire dans l'élection générale et devenait premier ministre. Cette même année, il devenait également le propriétaire de la maison de la Côte-de-Sable dans laquelle les Laurier avaient vécu pendant si longtemps.

La maison était un legs selon les dispositions du testament de lady Laurier. Pendant de nombreuses années, King avait été un ami et un fidèle partisan de Laurier, et il se peut que le don de cette maison à King ait été l'expression de la gratitude de lady Laurier à l'égard du successeur de son mari. Quant à King, il a montré sa reconnaissance en donnant à la maison le nom qu'elle continue de porter : la maison Laurier. Tout comme Laurier, il n'était pas un homme fortuné, et il s'inquiétait du coût de la vie dans cette maison. Mais comme dans le cas de Laurier, les amis du Parti libéral sont venus à la rescousse, levant des fonds non seulement pour soutenir le train de la maison, mais également pour la rénover de fond en comble.

La maison Laurier vers 1944
La maison Laurier vers 1944
© Bibliothèque et Archives Canada / C9048

Les rénovations de la maison Laurier ont duré de nombreux mois, et ont retardé le moment où King pouvait occuper son nouveau chez-lui. Enfin, il a pu écrire dans son journal le 12 janvier 1923 : « J'écris pour la première fois dans ma nouvelle bibliothèque à la maison Laurier, et je passe la première nuit sous mon propre toit. » Il devait vivre dans cette maison pour le reste de sa vie.

King a été le premier ministre du Canada aux plus longs états de service, occupant cette charge pendant plus de vingt et un ans. Sa dernière campagne en élection générale, qu'il a gagnée, a eu lieu en 1945. Trois ans plus tard, son mauvais état de santé le forçait à prendre sa retraite. Il est décédé en 1950. Selon les dispositions du testament de King, la maison Laurier et la plus grande partie de son contenu ont été léguées au peuple du Canada. La maison est ouverte au public depuis 1951.

La Maison-Laurier aujourd'hui

Une visite guidée à la chandelle
Un interprète présente la maison Laurier aux visiteurs.
© UNPOSED / Robin Elizabeth Andrew

La Maison-Laurier est un lieu historique national administré par Parcs Canada, l'agence du gouvernement fédéral qui est responsable de la protection et de la mise en valeur d'exemples importants du patrimoine naturel et culturel du Canada. Le but de Parcs Canada à la Maison-Laurier est d'assurer la préservation de l'édifice et de sa collection inestimable d'objets ayant appartenu à Laurier et à King, et de donner aux Canadiens l'occasion de comprendre et d'apprécier la contribution de ces deux premiers ministres à l'histoire du Canada.