Merveilles naturelles et trésors culturels

Tailles de Queenston et monument de Brocks

Bataille des Hauteurs-de-Queenston

Pour les heures d'ouverture et les frais, veuillez visiter: The Friends of Fort George site Web. (anglais seulement)

Monument de Brocks
Monument de Brocks
© Parcs Canada / Christina Chubb

Avant l'aube du 13 octobre 1812, une armée américaine audacieuse traversa la rivière Niagara pour attaquer les forces britanniques en poste au village de Queenston. Cette petite agglomération était d'une importance extrême pour les Britanniques, car c'était à cet endroit que tous les approvisionnements destinés à la région supérieure des Grands Lacs étaient portagés pour contourner les chutes Niagara. Les Britanniques pouvaient mal se permettre de perdre Queenston, car c'était un chaînon essentiel dans la liaison avec les postes de l'Ouest. Trouvant le village bien défendu, les détachements américains empruntèrent un sentier abrupt utilisé par les pêcheurs pour atteindre la crête des falaises. Les Britanniques furent surpris, et les forces américaines purent capturer la batterie du redan par une charge à la baïonnette. Pendant qu'il tentait de reprendre cette batterie stratégique, le major-général Isaac Brock, commandant en chef des forces britanniques au Haut-Canada, fut tué par la balle d'un franc-tireur américain.

Au départ, les Américains furent victorieux. Cependant, un petit groupe de guerriers autochtones sous le commandement de John Norton, un chef de guerre des Six Nations, escalada l'escarpement. Les guerriers commencèrent à harceler les forces américaines et à y semer la panique, réussissant ainsi à contenir les forces des États-Unis de façon très efficace. De plus, un détachement d'artillerie commença à rendre la traversée de la rivière extrêmement dangereuse. Joint aux hurlements des guerriers, ceci amena les miliciens américains restants à refuser de traverser la rivière pour venir à l'appui de l'offensive. Plus tard au cours de l'après-midi, des renforts britanniques sous le commandement du major-général Roger Hale Sheaffe arrivèrent du fort George et de Chippewa et se mirent en formation sur les hauteurs. Les forces britanniques comprenaient des soldats britanniques réguliers, des miliciens locaux, et le corps d'esclaves libérés de Runchey. Les Britanniques s'avancèrent vers la ligne américaine, tirèrent une seule salve, et chargèrent à la baïonnette, forçant les Américains à se rendre. Malgré la perte de leur commandant, les Britanniques avaient remporté la bataille des Hauteurs-de-Queenston. Cette victoire éclatante, jointe à la reddition récente de Detroit, unifia véritablement la population du Haut-Canada dans son appui à l'effort de guerre.

Un monument en pierre de 40 mètres, tout simple, érigé par la Province du Haut-Canada pour commémorer Brock, fut détruit par une forte explosion de poudre à canon en 1840. On a allégué que l'explosion avait été causée par un sympathisant américain de la Rébellion du Haut-Canada. L'impressionnant monument de 56 mètres que l'on voit aujourd'hui, commencé en 1853 et terminé en 1856, marque le lieu de sépulture du valeureux général.