Lieu historique national du
Fort-George

Lieu historique national du Fort-George
Pendant la guerre de 1812, le fort George sert de quartier général à la division centrale de l'Armée britannique qui réunit des soldats de l'Armée régulière, des miliciens locaux, des guerriers autochtones et le corps de Runchey, composé d'anciens esclaves. Le major-général sir Isaac Brock, « le sauveur du Haut-Canada », sert au fort jusqu'à sa mort à la bataille des hauteurs de Queenston, en octobre 1812. Brock et son aide de camp John Macdonell sont d'abord enterrés dans le fort.

Planifiez votre experience

Veuillez activer Javascript dans les préférences de votre fureteur pour visioner le contenu et télécharger Adobe Flash Player.