Lieu historique national du Fort-George

Lieu historique national du Fort-George
Pendant la guerre de 1812, le fort George sert de quartier général à la division centrale de l'Armée britannique qui réunit des soldats de l'Armée régulière, des miliciens locaux, des guerriers autochtones et le corps de Runchey, composé d'anciens esclaves. Le major-général sir Isaac Brock, « le sauveur du Haut-Canada », sert au fort jusqu'à sa mort à la bataille des hauteurs de Queenston, en octobre 1812. Brock et son aide de camp John Macdonell sont d'abord enterrés dans le fort.