Lieu historique national du Canada de la Villa-Bellevue

Les jardins de la villa Bellevue
La récolte d'haricots dans le jardin.
© Parcs Canada

Guide des jardins

Un paysage reconstitué

Accueil des visiteurs au jardin.
Accueil des visiteurs au jardin.
© Parcs Canada / Brian Morin

La grande dimension des jardins de Bellevue a beaucoup pesé dans la décision de John A. Macdonald de louer cette propriété. Dans une lettre, il souligne "le silence complet et l'isolement de la maison, qui est entièrement entourée d'arbres et reçoit la brise fraîche du lac Ontario." Aujourd'hui, les jardins de la villa Bellevue sont très semblables à ce qu'ils étaient à l'époque des Macdonald, il y a près de 150 ans. D'après les théories paysagères du milieu du dix-neuvième siècle, les jardins devaient enjoliver une propriété et d'harmoniser au style de la maison.


Des jardiniers fauchent l'herbe
Des jardiniers fauchent l'herbe
©Parcs Canada / Brian Morin
Certains des traits qui distinguent ces jardins historiques d'un jardin moderne sont manifestes, mais d'autres sont plus subtils. Vous constaterez par exemple que le gazon paraît long et inégal : c'est qu'il est fauché à la main et non tondu à la machine. Il y a très peu de végétation autour des fondations de la maison car, dans les années 1840, telle était la coutume. On constate d'autres différences dans le potager, où certains légumes, comme les radis et les navets, sont plantés en carrés plutôt qu'en lignes droites, à la mode de jadis.

Pour s'assurer de respecter les pratiques d'horticulture de l'époque, les jardiniers de Bellevue suivent les instructions contenues dans certains livres comme le Kitchen Garden de Johnson (Londres, 1843) et le Fruit Culturist de J.J Thomas (New York, 1847).

Le jardin potager
Le jardin potager
© Parcs Canada / Brian Morin

La disposition des jardins

Des variétés historiques

Les outils et les techniques de jardinage

Les vêtements des jardiniers

Les jardins de Bellevue en exploitation