Visites virtuelles

Le camp sur le savoir

Les deux grandes péninsules de Saoyú et de Ɂehdacho font saillie dans le Grand lac de l’Ours (« Sahtú », dans la langue des Esclaves du nord), juste au sud du cercle arctique, dans les Territoires du Nord-Ouest. Classés lieu historique national en 2008, Saoyú et Ɂehdacho sont des lieux d’enseignement, de ressourcement et de spiritualité essentiels.

Rassemblement au Lac Great Bear

Des femmes rassemblées autour de plusieurs tables en bois s’emparent des truites fraîches placées dans un bac bleu et les ouvrent à l’aide de couteaux. Chaque poisson fileté est accroché dans un fumoir improvisé. « Quelqu’un veut essayer? », demande Irene Kodakin aux jeunes femmes qui assistent à la scène. Elle tend son couteau à une volontaire et commence à lui enseigner l’art de l’éviscération et de la découpe en filets des poissons.

Saoyú et Ɂehdacho sont deux grandes péninsules du lac Great Bear, juste au sud du cercle arctique. Tous les étés, les résidents de Délįnę se rassemblent au LHN Saoyú et ?ehdacho pour mettre en pratique leur savoir traditionnel en plein air et le partager avec les plus jeunes durant le camp annuel de transmission du savoir traditionnel organisé par la Délįnę Land Corporation, en collaboration avec Parcs Canada. C’est là que les liens entre la terre, l’eau et les personnes sont les plus forts.

La zone d’une superficie de 5 565 km2 est cogérée par la Délįnę Land Corporation, le Délįnę Renewable Resources Council et Parcs Canada. Les aînés de Délįnę affirment que la protection de Saoyú et de Ɂehdacho est une responsabilité confiée au Sahtúgot’įnę par leurs ancêtres. Ces lieux comprennent des sentiers, des portages, des cimetières et des camps qui constituent des points caractéristiques et montrent comment ce territoire a été utilisé par nombre de générations, tandis que les personnes se déplaçaient d’un lieu à un autre dans leurs luttes pour survivre.