Lieu historique national de Port-Royal

Gestion du lieu historique

Qu’est-ce qu’un plan directeur?

Le plan directeur est un instrument essentiel qui permet à Parcs Canada de s'acquitter de ses engagements envers la population canadienne. Le processus de planification donne aux collectivités autochtones, aux intervenants, aux partenaires, aux résidants des environs et au grand public la possibilité de s’exprimer et de façonner l'avenir du lieu.

La planification de gestion : mise à jour

Le plan directeur a été préparé pour les lieux historiques nationaux du Fort Anne, du Fort-Edward, du Fort-Charles et de l’Établissement-Melanson, connus collectivement comme les lieux historiques nationaux du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse. Formulé après une vaste consultation publique, ce plan fournit une orientation stratégique pour ces lieux historiques nationaux pour les 10 à 15 prochaines années. 

Le plan a été déposé au Parlement et il est possible d'en obtenir une copie papier sur demande. Le sommaire du plan directeur est affiché ci-dessous et une version PDF du document entier se trouve au bas de cette page.

Sommaire du plan directeur

Les lieux historiques nationaux du Canada du Fort-Anne, de Port-Royal, du Fort-Charles, du Fort-Edward et de l’Établissement-Melanson sont des lieux désignés d’importance historique nationale, que les événements et la géographie réunissent, et qui sont autant d’invitations à explorer l’histoire fascinante et la beauté spectaculaire du Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse pour tous les Canadiens et Canadiennes. La gestion de l'ensemble de ces lieux historiques nationaux du Canada est assurée par l'Unité de gestion de la Nouvelle-Écosse continentale de Parcs Canada. Ces lieux sont regroupés sous l'appellation collective de lieux historiques nationaux du Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse.

Le présent plan directeur décrit l’orientation stratégique adoptée pour remplir le mandat de Parcs Canada concernant les lieux historiques nationaux du Sud-Ouest de la Nouvelle -Écosse, c’est-à-dire protéger les ressources patrimoniales, permettre aux visiteurs de vivre des expériences enrichissantes et favoriser la connaissance et l’appréciation du public à l’égard des lieux patrimoniaux protégés que gère Parcs Canada. Les Mi’kmaq de la Nouvelle-Écosse, les partenaires et intervenants ainsi que le grand public ont participé au processus d’élaboration du plan. Le plan constitue le principal document permettant de rendre compte au public de l'évolution de ces lieux, et il fournit un cadre décisionnel au personnel de Parcs Canada. Le plan directeur comprend ce qui suit : 

- une vision de l’avenir;
- deux stratégies générales clés, qui sous-tendront l’orientation des cinq lieux historiques au cours des quinze prochaines années;
- des chapitres individuels dans lesquels est décrite la façon dont les strategies générales seront mises en application à chacun des lieux;
- un résumé des activités d’administration et d’exploitation;
- un résumé de l’évaluation environnementale stratégique réalisée aux fins du présent plan directeur;
- une stratégie de mise en oeuvre regroupant les principales mesures prévues.
 
On retrouve dans les deux stratégies générales clés des directives concrètes destinées à régler les principaux problèmes qui touchent les lieux historiques nationaux du Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse et à profiter des possibilités qu’ils offrent, tout en misant sur une utilisation judicieuse des ressources pour que prenne forme la vision. Voici les énoncés de ces strategies :

Inciter à la découverte des lieux historiques du Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse

En déployant cette stratégie, on souhaite offrir aux visiteurs un plus grand éventail d’expériences de meilleure qualité et intensifier les activités promotionnelles pour inciter plus de gens à découvrir cet exceptionnel ensemble de lieux historiques nationaux. C’est une stratégie par laquelle on vise également à inciter les Canadiennes et les Canadiens qui ne peuvent les visiter en personne à découvrir ces lieux. Les mesures liées à cette stratégie prévoient des recherches qui permettront de mieux comprendre les motivations, les besoins et les attentes des visiteurs actuels et potentiels, la confirmation des nouveaux marchés cibles nés de l'évolution des tendances en tourisme, l'expansion des programmes interactifs et pratiques au lieu historique national du Canada (LHNC) de Port-Royal, la mise au point de nouveaux moyens d’auto-interprétation au LHNC du Fort-Anne, la mise au point d'un concept de réseau de lieux historiques nationaux dans le Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse, incluant des outils de promotion et de positionnement pour concrétiser le concept, sans oublier la
révision et la mise à jour des sites Web des lieux historiques.

Intendance partagée et lieux de rassemblement communautaire

Cette stratégie prend racine dans la volonté de Parcs Canada de forger des liens avec les résidents de la région, les Mi'kmaq, les Acadiens et les autres partenaires et intervenants, afin de créer une culture de la conservation et det ravailler ensemble pour s'assurer que les lieux interpellent les groupes de clients locaux et régionaux. En tirant profit du savoir et de la passion des Mi'kmaq, des partenaires, des intervenants et des
résidents de la région, on pourra mieux protéger les ressources culturelles et offrir aux visiteurs de ces lieux davantage d'occasions de vivre des expériences intéressantes. En particulier, les gens de Parcs Canada collaboreront avec les Mi'kmaq, les partenaires, les intervenants et les résidents de la réigon pour faire en sorte que les lieux historiques servent davantage de lieux de rassemblement communautaire et pour y faciliter la
tenue d'activités particulières, dont des activités spéciales auxquelles les résidents de la région veulent participer, et qui sont attrayantes pour de nouveaux groupes de clients. Pour mettre en oeuvre cette stratégie, il faudra étudier les possibilités d’adoption d’un mécanisme permanent de participation des résidents de la région au niveau des lieux historiques, collaborer avec les Mi’kmaq pour déterminer des domaines de recherche
qui contribueront à améliorer l’expérience du visiteur et les efforts de diffusion externe à l'endroit du patrimoine mi’kmaq et accroître les possibilités d’intendance parmi la collectivité.

Chapitres consacrés à chaque lieu

Chaque lieu fait l’objet d’un chapitre entier afin de faire ressortir les points importants propres à chacun et les mesures précises à y prendre. Les efforts déployés au LHNC de Port-Royal seront axés sur l'enrichissement de l’expérience du visiteur en créant un éventail de possibilités à l'intention de ce dernier, notamment en organisant des activités spéciales. Au Fort-Anne, on mettra l’accent sur la mise au point de moyens d’auto-interprétation, le renforcement des partenariats locaux, l’utilisation du lieu par la collectivité, ainsi que la protection des collections d’objets historiques. On s’efforcera aussi de régler les problèmes mineurs d’altération de l’intégrité commémorative. Au LHNC du Fort-Charles, un lieu plus modeste situé sur les terrains du Fort-Anne, Parcs Canada vise à favoriser davantage la sensibilisation et la compréhension à l'égard du lieu, tout en tissant des liens avec les descendants des colons écossais.

Au LHNC du Fort-Edward, Parcs Canada s'assurera que les visiteurs ont accès à une information instructive avant leur arrivée. Parcs Canada travaillera aussi avec les Mi’kmaq de la Nouvelle -Écosse et les organisations locales et régionales pour encourager l’utilisation du lieu historique par la collectivité. Au LHNC de l’Établissement-Melanson, on s’efforcera de travailler avec les autres parties afin de protéger le lieu dans son contexte historique et géographique élargi et d'améliorer les possibilités de participation des communautés mi’kmaq et acadienne par des moyens qui nous permettront de mieux comprendre l’importance historique du lieu.

Plan directeur des lieux historiques nationaux du Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse (PDF 1,77 Ko)