Lieu historique national du Canada de Port-Royal

Personnes



Marc Lescarbot

Avocat et écrivain parisien, Marc Lescarbot a un grand cercle d’amis qui regroupe des gens de lettres et des nobles. Lorsque Jean de Poutrincourt, un de ses clients associé aux entreprises du sieur de Mons, lui propose de l’accompagner lors d’un voyage en Acadie, Lescarbot accepte sans hésiter. Il compose un poème intitulé Adieu à la France avant de s’embarquer à La Rochelle, en mai 1606. Il arrive deux mois plus tard à Port-Royal où il reste jusqu’en 1607, année où les colons doivent retourner en France en raison de la révocation du monopole accordé au sieur de Mons.

Interprète en costume d’époque jouant le rôle de Marc Lescarbot Interprète en costume d’époque jouant le rôle de Marc Lescarbot
© Parcs Canada

Lescarbot écrit la pièce Le Théâtre de Neptune pour célébrer le retour de Poutrincourt à Port-Royal, après une expédition traumatisante vers le Sud. L’histoire relate l’arrivée, dans un petit bateau, du dieu Neptune pour souhaiter la bienvenue aux voyageurs qui reviennent dans la colonie. Neptune y est entouré d’une cour de tritons et d’Indiens qui font les louanges des dirigeants de la colonie, puis chantent en chœur accompagnés de trompettes et du tir des canons. Présentée dans le cadre impressionnant de Port-Royal, cette pièce est la première représentation  théâtrale européenne en Amérique du Nord.

À son retour en France, Lescarbot entreprend la rédaction de son Histoire de la Nouvelle France. Dans la seconde édition du livre, il relate les aventures du sieur de Mons en Acadie, d’après ce qu’il a vu durant l’année qu’il a passée à Port-Royal et des entretiens avec les promoteurs et les membres des expéditions précédentes dont François Pont-Gravé, de Mons et Champlain. Lescarbot consacre la majeure partie de la fin de son récit à la description des peuples autochtones. Il est fasciné par leurs coutumes, leur parler, leurs chants et, surtout, leur humanité.

Voici ce qu’il en dit : « Ces gens... sont des hommes comme nous... ilz ont de la valeur, fidelité, liberalité, & humanité, & leur est l'hospitalité si naturele & recommandable, qu'ilz reçoivent avec eux tout homme qui ne leur est ennemi. Ilz ne sont point niais comme plusieurs de deça, ilz parlent avec beaucoup de jugement & de raison. »

Des années après son retour en France, Lescarbot semble espérer qu’en ce jour de 1606, avec sa pièce Le Théâtre de Neptune, il a créé quelque chose de marquant. Voici ce qu’il écrit : « Mais s'il arrive... [que les Muses] soient un jour arretées és montagnes du Port Royale & ruisseaux qui en decoulent, & ayent le moyen de se rendre plus civiles...ainsi qu'aux premiers temps... on dansoit & chantoit... De mémes en leurs chansons rememorez les bien-faits de... vôtre tres-humble &tres-obeissant serviteur. »

Lescarbot est surtout connu pour avoir écrit et produit l'une des premières pièces de théâtre Européenne en Amérique du Nord et pour avoir écrit l’un des premiers grands livres sur l’histoire du Canada.

Pour en savoir davantage sur Marc Lescarbot, consulter le Dictionnaire biographique du Canada en ligne.

 

Retour
retour   
Suite
suite