Lieu historique national du Canada Marconi

Merveilles naturelles et trésors culturels

Histoire

C'est à partir de cet endroit que Marconi, en 1902, a envoyeé le premier message trans-atlantique sans câble, en utilisant les ondes électromagnétiques.
C'est à partir de cet endroit que Marconi, en 1902, a envoyeé le premier message trans-atlantique sans câble, en utilisant les ondes électromagnétiques.
© Parcs Canada / Morrison Powell

A la fin d'octobre 1902, le Carlo Alberto, bâtiment de guerre de la Marine royale italienne, mouille dans le port de Sydney au grand étonnement des habitants de l'endroit. Non seulement le navire transports une série bien étrange de pylônes d'antenne, mais il a aussi à son bord le signore Guglielmo Marconi, le grand scientifique de l'époque. Un an exactement auparavant, le 12 décembre 1901, Marconi a reçu au sommet de la colline Signal Hill à St. John's un signal en morse qui lui a été transmis de son émetteur en Angleterre. C'est très difficile de concevoir dans le monde où nous vivons aujourd'hui l'importance d'un tel événement. Il serait utile de préciser cependant que s'il y a quelqu'un qui a su tirer parti de cet événement, c'est bien l'inventeur italien. En effet, jeune, charmant et élégant, il est issu d'une famille étroitement liée à des membres influents de l'élite britannique. Outre cet avantage, il possède un sens aigu de l'investigation scientifique allié à une étincelle de génie, que vient renforcer un bon sens des affaires qui ne lui laisse échapper aucune bonne occasion.

Accusé par la Anglo-American Telegraph Company de violer son monopole dans le domaine des communications et obligé par celle-ci de mettre fin à ses expériences à Terre-Neuve, Marconi se rend sans tarder à Ottawa où il dine avec le premier ministre, Sir Wilfred Laurier, et le ministre des Finances, l'honorable William S. Fielding, qui est aussi le politician néo-écossais le plus puissant de la capitale. Deux jours plus tard, il part avec la promesse de 80 000 $ pour établir une station au Cap-Breton, fort probablement sur un promontoire venteux dominant l'Atlantique nord, en bordure de la ville minière florissante de Glace Bay. Pourquoi cet endroit? Contrairement à beaucoup d'hommes de science de son temps, Marconi ne travaille pas dans l'obscurité laborieuse; ses expériences à Terre-Neuve ont été suivies par un public fasciné, et en particulier certaines personnalités du Cap-Breton. C'est ainsi qu'à son arrivée à North Sydney, ces dernières, conscientes de ses réussites, sautent sur l'occasion et lui montrent tous les endroits propices autour de la ville à l'établissement d'une station. Table Head lui plaît, et au cours d'une visite subséquente en mars, Marconi annonce que c'est l'endroit de son choix. Le propriétaire, la Dominion Coal Company, lui remet volontiers le terrain, et grâce aux fonds qu'il a reçus du gouvernement canadien, l'inventeur n'a aucune difficulté à conclure l'affaire.

Lorsque Marconi arrive à bord du Carlo Alberto, le site de Table Head compte déjà quatre pylônes d'antenne en bois imposants, de 200 pieds de haut chacun, et les bâtiments logeant l'équipement électrique. Après bien des essais, le 14 décembre, la station de Cornouailles annonce la transmission pendant deux heures d'affilée de signaux intelligibles en morse. La nuit suivante, le correspondent au Canada du journal londonien The Times, George Parkin, envoie une dépêche en Angleterre. Des messages officials sont ensuite transmis au roi Edouard VII et au roi Victor Emmanuel. Les liaisons transocéaniques sans fil sont nées!

Au cours des mois suivants, une certaine fébrilité règne à la station : la liaison encore mauvaise entre Glace Bay et l'Angleterre se perfectionne, et chaque jour apporte son lot de questions et de réponses.

C'est la réponse à l'une de ces questions qui pousse Marconi à quitter Table Head, lorsqu'il s'avère nécessaire d'augmenter la hauteur de l'antenne, pour aller s'installer de l'autre côté de Glace Bay, non loin de Port Morien. La station, y compris les quatre pylônes, est déménagée au cours de l'hiver 1904-1905, non sans que Marconi décide auparavant d'exploiter commercialement sa découverte. C'est ainsi par exemple qu'aux termes d'un contrat signé avec la Cunard Ship Company, il établit un service régulier de liaison sans fil entre les navires et la côte, qui révolutionne la sécurité en mer. C'est la naissance de la télégraphie sans fil, qui, grâce aux impulsions électromagnétiques, reliera bientôt le monde entier.

En juin 1905, la nouvelle station assure la transmission régulière avec l'Angleterre dans les deux sens pendant la journée; la liaison est si fiable que, en février 1908, Marconi inaugure un service radio outre-atlantique commercial ininterrompu. En quelques années, tous les sujets de l'Empire britannique sont reliés par les stations de Marconi, dont la société, pendant l'entre-deux-guerres, détient le quasi-monopole de la transmission sans fil dans le monde. La réussite tant commerciale que scientifique de Marconi est assurée, mais sa perpétuelle recherche du progrès devait mener en 1946 à la fermeture de la station de la compagnie au Cap-Breton.