Lieu historique national du Canada de la Forteresse-de-Louisbourg

Archéologie

Archéologie

La forteresse de Louisbourg est un formidable site archéologique qui, outre les 60 acres sur lesquels s'étendait la ville fortifiée (reconstruite dans une proportion de 25 %), compte des propriétés de pêcheurs, des batteries de canon, des épaves de navire, des champs de bataille et des camps de siège du 18e siècle répartis sur plus de 22 kilomètres carrés de superficie à terre et en mer.

Tous ces endroits et ces biens sont restés intouchés depuis que la forteresse a été partiellement démolie et abandonnée à la fin du 18e siècle. Mais le temps a toutefois adouci leurs formes et la nature les a enchâssés dans la terre, les algues et les épinettes.

Aujourd'hui, tout ce qu'on voit ce sont des champs bosselés et des coteaux où s'intercalent des amoncellements de roches, de denses forêts d'épinettes et la mer.

L'histoire est là, dissimulée sous le sol de magnifique façon. Juste sous l'herbe, vous pouvez découvrir les fondations de toute une communauté et les empreintes de ses habitations, de ses occupations, de ses repas, de ses divertissements, ainsi que des décès et des batailles qui l'ont frappée.

Ce sont les ressources patrimoniales de Louisbourg que Parcs Canada s'efforce chaque jour de mieux connaître et de protéger pour les générations futures. 

Le Service d'archéologie de Louisbourg

Un archéologue fouille la terre.
Un archéologue fouille la terre sur le littoral.
© Parcs Canada

Le bureau, les documents et la collection de recherche de ce service sont tous situés sur place dans un bâtiment à régulation climatique. La collection de recherche compte un peu plus de 3,5 millions d'artéfacts en tiroirs. Les plus gros objets comme les pierres de taille et pièces de bois, balles de canon et vestiges faunistiques sont en entreposage inactif en divers endroits du lieu historique.

Quoique très vaste (comptant plus de 5,5 millions d'objets), la collection complète d'artéfacts se prête à la recherche à l'aide d’une base de données exhaustive. Plus d'un million d'objets catalogués sont pleinement documentés dans la base de données, comme le sont aussi tous les inventaires d'artéfacts et des milliers de photographies, de dessins, de fiches de terrain, de vidéoclips et de rapports.

Dans la même veine, la base de données du SIG du Service d’archéologie de Louisbourg contient des renseignements détaillés sur nos données de relevé et des plans historiques géoréférencés, des images LiDAR, des photos aériennes à haute résolution et d'autres données spatiales. L'équipe d'archéologie travaille en étroite collaboration avec les historiens et conservateurs de Louisbourg, ainsi qu'avec un éventail de chercheurs spécialisés, d'étudiants et de bénévoles enthousiastes pour gérer le patrimoine de Louisbourg. Il y a tant à découvrir et à protéger dans cet endroit fabuleux!