Lieu historique national du Canada de la Citadelle-d'Halifax

La citadelle actuelle

Vue aérienne de la Quatrième citadelle, 1860  Quatrième citadelle, 1860
© Parcs Canada/K. E. Grant

Dans les années 1820, les tensions entre la Grande Bretagne et les États Unis atteignent des sommets. À un point tel que les Britanniques croient que, si une guerre se déclenche, les forces américaines vont tenter de s’emparer d’Halifax, possiblement par voie terrestre. Une fois de plus, ils entreprennent de consolider les moyens de défense de la ville, mais en adoptant une approche différente. Cette fois ci, ils décident de construire un fort permanent qui assurera la protection de leur base navale essentielle pendant plusieurs générations. Ainsi, en août 1828, les travaux de construction de la quatrième citadelle d’Halifax commencent.

Des erreurs de conception qui retardent l’achèvement des travaux

Conçue par le colonel Gustavus Nicolls, des Royal Engineers, la nouvelle forteresse aura une forme d’étoile et sa construction ne devrait durer que six ans. Cependant, des erreurs de conception retardent les travaux et la citadelle d’Halifax n’est achevée qu’en 1856. Comme les trois citadelles précédentes, elle ne sera jamais attaquée, et, bientôt, les progrès de l’armement la rendront désuète.

Une nouvelle vie pour la citadelle

En 1906, les Britanniques cèdent la citadelle d’Halifax au ministère de la Milice et de la Défense du gouvernement du Canada. Durant la Première Guerre mondiale, elle sert de caserne et de centre de commandement pour les forces de défense du port d’Halifax. Lors de la Deuxième Guerre mondiale, elle sert de caserne temporaire pour les troupes, qui lors de leur départ outremer, peuvent jeter un dernier regard sur elle en guise d’au revoir au Canada.

Aujourd’hui, la citadelle d’Halifax est l’un des sites historiques les plus importants et les plus appréciés au pays. Exploitée par Parcs Canada, elle a fait l’objet d’une restauration soigneuse pour lui redonner sa grandeur victorienne. Son passé, immortalisé grâce à des expositions et à un programme d’histoire vivante, constitue une trame essentielle de l’histoire de la ville d’Halifax et du pays.