Lieu historique national du Canada du Fort-Anne

Visite branchée - suite

Deux filles se promènent sur le sentier périphérique Promenade sur le sentier périphérique
© Parcs Canada/A. Rierden

Comme nous ne disposons pas d'un hélicoptère, la meilleure façon de voir ces terrassements est encore de suivre le sentier qui fait le tour du fort. Vous pourrez ainsi vous rendre compte de la superficie du parc, et aurez, en plus, une vue imprenable sur le bassin de l'Annapolis, jusqu'à Digby, situé à une trentaine de kilomètres plus loin.

Les pierres tombales  du cimetière à Fort-Anne Les pierres tombales du cimetière à Fort-Anne
© Parcs Canada/A. Rierden

Le sentier périphérique vous conduira au cimetière à Fort-Anne. Le cimetère de la paroisse de Saint-Jean-Baptiste a servi d'abord à la communauté acadienne de même qu'à la garnison française de Port-Royal. Pendant l'occupation anglaise, il servit à la fois aux militaires et à la paroisse St. Lukes. Vous devez absolument vous promener dans le cimetière pour y admirer les pierres tombales qui ont bravé le temps; la plus ancienne date de 1720. En observant les pierres plus récentes, vous vous rendrez compte de l'évolution de l'art funéraire, depuis les représentations impressionnantes de crânes ailés, jusqu'aux anges plus communs d'aujourd'hui, en passant par les saules pleureurs.


Il est évident que vous verrez bien d'autres choses encore si vous venez au lieu historique national du Fort-Anne. Quatre cents ans d'histoire ont laissé des traces encore visibles, tant au fort qu'à Annapolis Royal. 

 

Retour
retour