Lieu historique national du Canada du Fort-Anne

Histoire


La naissance de la Nouvelle Écosse

Malgré leurs lourdes pertes, certains pionniers de l’Habitation de Port Royal demeurent dans la région pour de nombreuses années. Un de ces pionniers, Charles de Saint Étienne de La Tour, établit peu de temps après un poste de traite au cap Sable.

Les Écossais sont les prochain pionniers à établir un point d’ancrage dans la région. En 1621, le roi Jacques Ier d’Angleterre concède à sir William Alexander, un noble écossais, la charte de la Nouvelle Écosse en vue de la fondation d’une colonie écossaise en Amérique du Nord, dans ce qui réunit aujourd’hui les provinces Maritimes et la Gaspésie. Sur la charte, rédigée en anglais, la colonie porte le nom latin Nova Scotia, qui signifie « Nouvelle-Écosse ».

Les armoiries de la Nouvelle Écosse Les armoiries de la Nouvelle Écosse
© Parcs Canada

Après l’obtention de la charte, huit ans passent avant que la colonie ne suscite l’intérêt et n’obtienne le soutien financier nécessaire à son développement. En 1629, sir William Alexander fils mène un groupe de 70 hommes et femmes à plusieurs kilomètres en amont de l’ancienne Habitation de Port Royal, là où se dresse aujourd’hui le lieu historique national du Fort Anne.
Photo des armoiries de la Nouvelle Écosse
Selon le journal d’un de ces pionniers écossais, les
nouveaux arrivants découvrent un lieu « protégé par la mer et la terre… s’élevant (au-dessus) d’une des rivières les plus importantes et qui est bordé, à l’est…par une petite rivière… (où) nous avons découvert un moulin à eau délabré construit par les Français. » Protégé des deux côtés de la rivière par des collines, et situé dans un lieu riche en fruits de mer et où il fait bon vivre, le lieu est baptisé « Fort Charles » par les pionniers en l’honneur du dirigeant stuart Charles Ier. L’établissement porte quant à lui le nom du bassin, Port-Royal.

Néanmoins, la lutte opposant la France et la Grande-Bretagne pour le contrôle de la région se poursuit. Pour tenter d’apaiser la France, le roi Charles ordonne à sir William Alexander de retirer ses hommes de Port Royal. Un an plus tard, en 1632, seulement trois ans après que sir Alexander y ait fondé un établissement, la colonie est cédée à la France au terme de la signature du Traité de Saint Germain en Laye.

Bien que cette aventure écossaise n’ait été que de courte durée, son héritage n’en est pas moins important. Elle a inspiré le nom, le drapeau et les armoiries de la Nouvelle Écosse.



Retour
retour  
Suite
suite