Lieu historique national du Canada du Fort-Anne

Histoire


Le plus ancien lieu historique national au Canada

 

Dévoilement d'une plaque commémorative au Fort Anne, 1921 Dévoilement d'une plaque commémorative au fort Anne, 1921
© Parcs Canada

À partir du moment où Halifax devient la nouvelle capitale et le principal lieu de défense militaire de la Nouvelle Écosse, le rôle du fort d’Annapolis Royal perd de son importance. Lors de conflits ultérieurs comme la Révolution américaine et la guerre de 1812, le fort sert d’avant poste pour défendre la ville des envahisseurs étrangers. Le fort sert dans un véritable combat pour une dernière fois en 1781, année où il est attaqué par des corsaires américains. Vers la fin des années 1790, les Britanniques construisent un nouveau quartier des officiers supérieurs. Au début du XIXe siècle, l’ancien fort est surnommé « Fort Anne », et en 1854, les Britanniques décident de retirer leur garnison d’Annapolis Royal, ce qui entraîne la détérioration graduelle du lieu et de ses bâtiments.

Efforts de préservation

Au cours du XIXe siècle, la ville d’Annapolis Royal devient de plus en plus prospère grâce à l’industrie du transport et de la construction de navires. Aux yeux des romantiques de l’époque victorienne de la fin du XIXe siècle, les ruines du fort évoquent un long passé héroïque. Lorsque le blockhaus du fort est démoli sans que les habitants d’Annapolis Royal n’en soient avisés, un groupe de citoyens outrés presse le gouvernement du Canada de voir à la préservation et à l’entretien du fort pour le bénéfice des générations futures. Leurs efforts donnent lieu à une série de travaux destinés à améliorer l’état du lieu. En 1917, le fort Anne devient le premier lieu historique national à être administré par le gouvernement du Canada.

 

Retour
retour