Lieu historique national du Canada du Fort-Anne

Histoire


L’héritage français

Après le passage de la colonie aux mains de la France, les colons français remplacent les Écossais. Leur chef, Charles de Menou d’Aulnay, et sa femme, Jeanne Motin, sont chargés d’y faire prospérer une colonie. Les pionniers qui accompagnent le couple s’établissent à différents endroits en bordure de la rivière Dauphin (aujourd’hui la rivière Annapolis). Ils y instaurent une forme particulière d’agriculture, encore pratiquée aujourd’hui. En construisant des digues et des sortes de canalisations appelées « aboiteaux », le long des platins, les pionniers de la colonie empêchent l’eau de la mer d’inonder les marais. En deux ou trois ans, la pluie débarrasse la terre des zones endiguées du sel, et ce processus transforme les marais en terres agricoles fertiles. Ce groupe de pionniers français est devenu ce que l’on désigne aujourd’hui comme le peuple acadien.

Vue aérienne du fort en forme d’étoile Vue aérienne du fort en forme d’étoile
© Parcs Canada/J. D’Entremont

Dès les années 1630, le nom Port Royal désigne le village qui englobe la région s’étalant plusieurs kilomètres en amont du bassin (aujourd’hui le bassin Annapolis) jusqu’à ce qui est aujourd’hui la ville d’Annapolis Royal. Dès le début du XVIIIe siècle, près de 600 Acadiens sont établis à Port Royal. On compte également d’autres établissements acadiens dispersés dans le fond de la baie de Fundy.

Sous la direction d’Aulnay, le fort prend de l’expansion. D’Aulnay y érige le premier de quatre forts construits par les Français, en y intégrant, sans doute, des éléments du fort construit par les Écossais. Deux forts de fortune se succèdent ensuite à l’emplacement du fort érigé par d’Aulnay, puis, en 1702, les Français entreprennent la construction d’un fort au confluent des rivières Annapolis et Allain. C’est Pierre Paul de Labat, un officier français, qui conçoit le fort et supervise sa construction. Après avoir reçu une formation auprès de Sébastien Le Prestre de Vauban, illustre ingénieur militaire de fortifications européen, de Labat créé un fort en forme d’étoile composé de quatre bastions reliés entre eux par des courtines, d’un ravelin et d’une batterie côté mer, faisant face à la rivière Annapolis. Les vestiges de ce fort à la Vauban constituent aujourd’hui le lieu historique national du Canada du Fort Anne.

Pendant presque tout le XVIIe siècle, et jusqu’en 1710, la colonie de l’Acadie est gouvernée depuis cet endroit. Il sert alors de résidence au gouverneur français, à ses fonctionnaires et à sa garnison. Plusieurs familles de même que des menuisiers et des hommes de métier habitent également le fort durant cette période.



Retour
retour 
Suite
suite