Lieu historique national du Canada du Fort-Edward

Architecture du blockhaus

La forme du blockhaus

Homme devant la porte du blockhaus

 

Le terme « blockhaus » désigne habituellement une structure simple en bois de deux étages; l’étage supérieur étant légèrement en saillie. Les lourdes pièces de bois qui forment les murs proviennent des forêts avoisinantes et ont été façonnées à l’aide d’outils simples. Les blockhaus offraient une excellente protection contre les flèches et les armes légères, qui étaient principalement utilisées à l’époque de la construction du fort Edward.

 

 

Construction

le bois de charpente du blockhaus le bois de charpente du blockhaus

Des artisans acadiens ont préparé le bois de charpente du blockhaus à Halifax. Les pièces de bois ont ensuite été transportées à Piziquid. À l’étage supérieur du blockhaus, vous pouvez voir des ensembles jumelés de chiffres romains inscrits sur le bois. Il était ainsi plus facile pour les travailleurs d'assembler sur place la charpente.

Ouvrage de défense

Extérieur de l’étage supérieur du fort embrasure et meurtrières vues de l’intérieur gros plan d’une meurtrière et de sa forme évasée

De gauche à droite : Extérieur de l’étage supérieur du fort; embrasure et meurtrières vues de l’intérieur; gros plan d’une meurtrière et de sa forme évasée.

Le blockhaus du fort Edward est doté de plusieurs moyens de défense. Comme le montre la photo ci-dessus, des embrasures carrées ont été faites au centre des murs de l’étage supérieur. Les soldats y utilisaient des canons de quatre livres probablement sur pivots. Ils pouvaient aussi tirer sur les envahisseurs par les cinq ouvertures pratiquées au-dessus des embrasures. Ces « meurtrières » étaient situées à la hauteur des épaules. Les ouvertures étaient évasées pour donner aux soldats un angle de tir plus large.

Mâchicoulis

Les « mâchicoulis » de l’étage supérieur Les « mâchicoulis » de l’étage supérieur Les « mâchicoulis » de l’étage supérieur 

Les « mâchicoulis », ces longues fentes pratiquées dans le plancher de l’étage supérieur, permettaient aux soldats de tirer vers le bas sur les attaquants, si ces derniers parvenaient à atteindre le blockhaus.

Photos © Parcs Canada/T. Bunbury


Ressources

West Hants Historical Society (en anglais seulement)