Lieu historique national du Canada du Phare-de-Cap-Spear

Patrimoine naturel

Le lieu historique national du Canada du Cap-Spear occupe la pointe de terre la plus à l'est de l’Amérique du Nord. Cet emplacement, associé à un micromilieu, héberge une flore unique. La communauté végétale diversifiée de Cap-Spear fait de chaque visite dans ce secteur une expérience différente. Ainsi, au mois de juillet, on assiste à la floraison d'espèces qu'on n'aurait pas remarquées deux semaines plus tôt.

La situation de Cap-Spear en fait également un excellent site d'observation des oiseaux. Nombre d'espèces observables de cet endroit, comme les puffins, ne se retrouvent d'ordinaire que loin en mer. Durant l'été, on peut en effet observer le puffin des Anglais, le puffin fuligineux et le puffin majeur, ainsi que les guillemots, les petits pingouins et, avec de la chance, les labbes.

Le rorqual à bosse, tout à la fois gracieux et majestueux, est le cétacé le plus souvent observé à Cap-Spear. Ses spectacles de nage acrobatique savent toujours captiver et enthousiasmer ceux qui ont le privilège d'y assister. Il est également assez fréquent de voir le petit rorqual et le rorqual commun. Durant l'été 2002, on a signalé des épaulards à quatre reprises, dont un groupe qui comptait pas moins de 15 individus! Le dauphin à flancs blancs de l'Atlantique, le dauphin à nez blanc, le marsouin, le phoque commun et la loutre ont aussi tous été observés depuis la pointe du continent!