Lieu historique national du Canada de Red Bay

Merveilles naturelles et trésors culturels

Communiqué

Le Canada accueille un nouveau site du patrimoine mondial de l’UNESCO

La station de baleiniers basques de Red Bay au Labrador a ètè dèsignèe 17e site du patrimoine mondial du Canada

Red Bay (Labrador), le 22 juin 2013 — La nouvelle annonçant l’inscription de la station de baleiniers basques de Red Bay à Terre Neuve et Labrador sur la Liste du patrimoine mondial de l’Organisation des Nations Unies pour l’èducation, la science et la culture (UNESCO) a ètè chaudement accueillie par l’honorable Peter Kent, ministre de l’Environnement du Canada et ministre responsable de Parcs Canada. Le Comitè du patrimoine mondial a prèsentè sa dècision d’inscrire le site sur la liste prestigieuse de l’UNESCO lors de sa rèunion annuelle qui a eu lieu plus tôt cette annèe au Cambodge.

« En dèclarant la station de baleiniers basques de Red Bay lieu culturel de valeur universelle exceptionnelle, le Comitè du patrimoine mondial de l’UNESCO a accordè au site de Red Bay la plus haute reconnaissance au monde qui peut être tèmoignèe à l’ègard d’un lieu patrimonial protègè », a indiquè le ministre Kent. « Cette dèsignation internationale signifie que les caractèristiques culturelles du site sont tellement exceptionnelles qu’elles mèritent d’être protègèes pour le bènèfice de toute l’humanitè. »

« Depuis que le Canada a signè la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel pour la première fois, en 1976, il a eu l’honneur d’assurer l’intendance de 16 autres sites, dont nos premiers sites du patrimoine mondial à L’Anse aux Meadows et à Nahanni », a ajoutè le ministre Kent. « Le gouvernement du Canada est très heureux que la station de baleiniers basques de Red Bay soit devenue le 17e site du patrimoine mondial de l’UNESCO. ».

Si l’on tient compte de sa zone tampon, le site du patrimoine mondial de la station de baleiniers basques de Red Bay couvre une superficie de quelque 600 hectares de ressources terrestres et immergèes, et comprend des biens gèrès par des particuliers, des municipalitès et d’autres paliers de gouvernement. Gèrè par Parcs Canada, le lieu historique national de Red Bay continuera d’offrir aux visiteurs des possibilitès de dècouvrir ce qui est considèrè comme l’exemple le plus important et le plus complet au monde des dèbuts de la pêche à la baleine à l’èchelle industrielle.

« Terre Neuve et Labrador compte de nombreux sites d’importance culturelle, et Red Bay est certainement l’un des plus beaux trèsors de notre province », a dèclarè l’honorable Terry French, ministre du Tourisme, de la Culture et des Loisirs. « Nous sommes honorès que cette partie importante de notre histoire soit protègèe et prèservèe grâce à cette dèsignation patrimoniale et que Red Bay prenne maintenant la place qui lui revient parmi les autres sites de renommèe mondiale. »

« Cette reconnaissance de l’UNESCO constitue une rèalisation collective importante. Je suis heureuse pour notre ville et pour les nombreux partenaires qui ont collaborè à ce projet au cours des dernières annèes », a soulignè Wanita Stone, mairesse de la Ville de Red Bay. « Je suis très fière de tous les rèsidants de notre ville. Nous avons hâte de faire connaître cette histoire culturelle au monde entier. »

Le gouvernement du Canada a appuyè la mise en candidature du site grâce à des fonds et à l’expertise de Parcs Canada en matière de lieux patrimoniaux protègès. Le processus de mise en candidature a ètè lancè par un comitè de mise en candidature composè de rèsidants de la règion et de reprèsentants de tous les paliers de gouvernement. Ce comitè ètait prèsidè par Doug Robbins, membre de la Labrador Straits Historical Development Corporation.

La station de baleiniers basques de Red Bay est le premier site du patrimoine mondial au Labrador et le troisième de la province, après le lieu historique national de L’Anse aux Meadows et le parc national du Gros Morne. Grâce à sa dèsignation de site du patrimoine mondial de l’UNESCO, Red Bay sera mieux connu dans le monde et pourrait devenir une destination touristique incontournable.

Parcs Canada a pour mandat de protèger et mettre en valeur des exemples reprèsentatifs du patrimoine naturel et culturel du Canada pour les gènèrations d’aujourd’hui et de demain. Parcs Canada est le reprèsentant du gouvernement fèdèral au Comitè du patrimoine mondial de l’UNESCO. Il gère d’ailleurs 12 des 17 aires dèsignèes sites du patrimoine mondial.

Retour