Lieu historique national du Canada Red Bay

Patrimoine naturel

Le paysage

Paysages de Red Bay
Paysages de Red Bay
©Parcs Canada/GMNP / F7-1214 / Michael Burzynski

La région de Red Bay présente de nombreuses caractéristiques des régions du Nord, notamment un paysage de toundra dépourvu d'arbres qui abrite de nombreuses espèces de la flore boréale et alpine. À la toundra se mêle le tuckamore ou bouquets d'arbres caractéristiques tordus par le vent.

Si la côte est surtout rocheuse, plusieurs grandes baies de la région sont bordées de longues plages de sable, résultats de phénomènes géologiques anciens qui ont créé des endroits propices à l'établissement humain.

La faune

La toundra et la côte abritent diverses espèces d'oiseaux, comme les buses qui nichent dans le flanc des falaises et les guillemots dans les eaux proches du littoral, ainsi qu'une multitude d'espèces végétales, dont beaucoup sont des variantes naines d'espèces qu'on trouve en général dans les zones alpines.

Le rivage est riche en vie marine - entre autres, coquillages, dollars des sables et minuscules bernard-l'hermite. Il est également possible, depuis les belvédères naturels le long de la côte, de voir des baleines sauter et se nourrir au large.

Il est courant d'apercevoir des baleines en été et au début de l'automne. Le rorqual à bosse est l'espèce la plus impressionnante; il se tient en général en groupe et se fait remarquer par son gros dos arrondi et son plongeon typique laissant émerger ses énormes nageoires caudales.

Le rorqual commun est plus solitaire; il est en général seul ou en petit groupe. On le reconnaît surtout au long jet d'air qu'il projette à la surface de l'eau après un plongeon. Parmi les cétacés plus petits qu'il est également possible de voir, mentionnons le globicéphale noir, le petit rorqual et, à l'occasion, l'épaulard. Il n'est pas rare non plus d'apercevoir des marsouins et des dauphins, communément appelés " sauteurs " dans la région.

La flore

Plaquebières
Plaquebières
©Parcs Canada/GMNP / F7-472 / Michael Burzynski

Plusieurs fleurs sauvages qui poussent dans la région du détroit du Labrador sont des variantes d'espèces appartenant à la flore boréale ou alpine. Les zones sablonneuses proches des plages abritent l'iris à pétales aigus, la gesse maritime ou pois de mer, la potentille ansérine, la campanule à feuilles rondes, la vesce d'Amérique, la mertensie maritime et une plante à fleurs jaunes qui ressemble au tournesol, le sénéçon faux-arnica ou roi des champs. La toundra est le royaume du thé du Labrador, du kalmia à feuilles d'Andromède, du cornouiller du Canada, de la camarine à fruits noirs, du bleuet et de l'airelle vigne-d'Ida, appelée aussi airelle de montagne et graines rouges. Poussent également à certains endroits des espèces moins répandues, comme le saxifrage à feuilles opposées, le silène acaule et l'épilobe glanduleux.

La région du détroit du Labrador est bien connue pour ses chicoutées qui abondent dans les tourbières et les zones humides de la toundra. L'airelle vigne-d'Ida préfère les secteurs plus secs, où elle pousse à profusion. On trouve également des espèces plus rares comme le fraisier des champs et la ronce acaule, aux délicieux fruits sucrés.