Lieu historique national du Canada de L’Anse aux Meadows

Histoire

L’Anse aux Meadows est-elle le Vinland?

Bien que les vestiges soient souvent difficiles à interpréter, les renseignements qui suivent sont fondés sur les plus récentes analyses des sagas et des preuves archéologiques et paléoécologiques. L’Anse aux Meadows était un endroit où l’on sortait les navires de l’eau pour les vérifier et les réparer avant d’entreprendre le long voyage de retour. Les navires étaient un élément essentiel pour les Scandinaves, leur seul lien avec leur pays. Le site a servi de colonie et de camp d’hiver aux explorateurs venus du Groenland. Certaines expéditions ont dû même pousser dans le Saint-Laurent et à certains endroits du Nouveau-Brunswick. Nous pouvons faire ces affirmations parce que des noix ont été retrouvées parmi les objets des Scandinaves. Il n’y a jamais eu de noyer tendre à Terre-Neuve; de nos jours, on n’en trouve pas au-delà du nord-est du Nouveau-Brunswick pas plus qu’on ne trouve de vignes sauvages. Les Scandinaves établis à L’Anse aux Meadows peuvent donc avoir découvert des vignes sauvages au cours d’une de leurs excursions, d’où le nom Vinland. Même si L’Anse aux Meadows n’est pas le Vinland comme tel, ce dernier étant un pays et non un endroit, le site aurait été la porte du Vinland qui s’étendait probablement jusqu’au Saint-Laurent et au Nouveau-Brunswick.

Situé à l’entrée nord du détroit de Belle-Isle, face au Labrador et facile d’accès, le site de L’Anse aux Meadows répondait au besoin vital d’un petit groupe d’étrangers venus de loin pour explorer des terres inconnues. La plupart des membres de l’expédition étaient libres de passer les étés plus au sud — ou là où ils le voulaient — mais les autres restaient à L’Anse aux Meadows pour trouver la nourriture et le combustible nécessaires pour passer l’hiver. Le fait de ne pas devoir retourner au Groenland pour se ravitailler signifiait qu’ils pouvaient passer plus de temps à explorer et à rassembler une cargaison de prix qu’ils pourraient revendre au Groenland. Dès la fin de l’automne, tous les membres de l’expédition revenaient à L’Anse aux Meadows et s’entassaient dans les maisons en mottes de gazon où ils célébraient Noël et se racontaient leurs aventures. Nous ignorons combien d’années les Scandinaves passèrent ainsi, mais les vestiges nous portent à croire que ce fut court. En fait, L’Europe était aussi proche pour eux que le Vinland et offrait davantage. Finalement, le Vinland tomba presque dans l’oubli, tout comme le petit avant-poste de L’Anse aux Meadows.