Lieu historique national du Canada du Blockhaus-de-St. Andrews

Blockhaus

Une solution toute simple
Ouvrage de défense d'utilisation courante dans les colonies de l'Amérique du Nord, le blockhaus était généralement fait en bois et comptait deux (parfois trois) étages. L'étage, de dimension supérieure, faisait saillie par rapport au rez-de-chaussée. La partie en surplomb était percée de mâchicoulis (de petites ouvertures) qui permettaient aux occupants du blockhaus de tirer sur les attaquants qui s'approchaient. Le blockhaus était également pourvu de meurtrières et de canonnières d'où les occupants pouvaient faire feu sur l'ennemi. Ces caractéristiques sont toutes visibles dans le blockhaus de St. Andrews.

Dessin montrant les parties distinctives du blockhaus.
Dessin à la plume du Blockhaus de St. Andrews
© Parcs Canada

En raison de la simplicité de leur architecture et de l'abondance du bois d'œuvre, les blockhaus représentaient un moyen de protection rapide et peu coûteux. Ils pouvaient également servir à de nombreuses autres fins : fortification d'une batterie, caserne ou entrepôt d'armes et de pistolets. De nombreux blockhaus ont été construits au Nouveau-Brunswick pendant la guerre de 1812. Celui de St. Andrews est le seul de cette époque qui soit encore debout et l'un des plus vieux du pays.