Lieu historique national du Canada de la Tour-Martello-de-Carleton

Les tours Martello

Une présence solide
La tour martello de Carleton n'est qu'une des quelque 200 tours de défense construites par les Britanniques dans le monde entier. De 1810 à 1847, onze d'entre elles ont été érigées en Amérique du Nord britannique. À l'époque des armes à âme lisse, ces tours étaient considérées comme un moyen efficace et abordable de protéger les zones côtières contre les offensives ennemies.

Quelles sont donc les caractéristiques distinctives des tours martello? Que ce soit au Canada, en Angleterre ou à l'île Maurice, ces tours possédaient toutes des caractéristiques communes. Par exemple, elles avaient une forme circulaire et étaient surmontées d'un toit plat conçu pour servir de plate-forme d'artillerie. Les tours étaient accessibles par une porte ménagée à l'étage, où se trouvait la caserne. Le rez-de-chaussée renfermait des entrepôts et une poudrière. Un pilier circulaire en brique soutenait le toit et le plafond voûté en brique, qui, tout comme les murs épais, devait absorber les tirs d'artillerie. Compte tenu de ces éléments, il est facile de voir pourquoi les tours martello étaient reconnues pour leur solidité.

Dessin montrant les parties distinctives de la Tour-Martello-de-Carleton
L'intérieur de la Tour-Martello-de-Carleton.
© Parcs Canada

Les tours martello doivent leur nom, semble-t-il, à un endroit en Corse appelé cap Mortella (le " o " et le " a " auraient été intervertis au fil des ans). C'est là qu'en 1794, la Royal Navy attaqua une tour de pierre de forme circulaire que défedaient les Français. Cette tour se révéla fort difficile à capturer, et sa robustesse imprima un souvenir durable chez les Britanniques. Lorsque, une dizaine d'années plus tard, les Anglais durent faire face à la menace napoléonienne, ils montrèrent toute la confiance qu'ils vouaient à ce type d'architecture en faisant construire une centaine de tours martello sur la côte Sud-Est de l'Angleterre.