Lieu historique national du Canada York Factory

Sécurité au pays des ours polaires

Pourquoi il est important de lire le présent document :
On trouve des ours polaires partout dans le Nord canadien. Dans certaines régions, à Churchill par exemple, ils occupent le même territoire que les humains pendant une grande partie de l’année. Pendant ces périodes, des conflits peuvent survenir.

PDF Vous êtes au pay des ours polaires (Version PDF, 599 Ko)

Vous êtes au pay des ours polaires Vous êtes au pay des ours polaires
© Parcs Canada

Gestion de la sécurité

Sécurité au pays des ours polaires

Observation des ours polaires

Faits sur l’ours polaire

Protection des ours polaires


Gestion de la sécurité

Parcs Canada et le personnel de Conservation Manitoba surveillent la présence d’ours polaires sur les terrains de Parcs Canada dans le Nord du Manitoba, ainsi que dans l’agglomération de Churchill et ses environs.

Lorsque la présence d’ours est détectée dans une zone où se trouvent des humains, les ours sont souvent chassés ou retirés des lieux. L’assurance qu’il n’y a rien qui puisse attirer les ours dans ces zones est essentielle pour minimiser le risque d’une rencontre.

Le plan de sécurité relatif aux ours polaires de Parcs Canada et le Polar Bear Alert Program de Conservation Manitoba ont été mis sur pied pour minimiser les chances de rencontre entre les humains et les ours, mais il est tout de même possible de croiser un ours à n’importe quel moment. Il peut arriver que les escortes ou les patrouilleurs ne détectent pas la présence d’un ours, ou encore qu’un ours pénètre dans une zone qui a déjà été vérifiée.

Veuillez suivre toutes les directives de votre guide, de l’escorte de Parcs Canada chargée de surveiller les ours polaires ou du patrouilleur de Conservation Manitoba. Obéissez à toutes les consignes des panneaux et des messages d’alerte à l’ours polaire affichés dans la région.

Votre collaboration pour la prévention de dangereuses rencontres est essentielle; elle pourrait sauver la vie d’un humain ou d’un ours polaire.

Terrains de Parcs Canada

Membre du personnel de Parcs Canada faisant la surveillance d’ours polaires à Fort-Prince-de-Galles Membre du personnel de Parcs Canada faisant la surveillance d’ours polaires à Fort-Prince-de-Galles.
© Parcs Canada

Parcs Canada est responsable de quatre endroits dans le Nord du Manitoba, soit le lieu historique national du Canada York Factory, le parc national du Canada Wapusk, le centre d’accueil de Parcs Canada situé dans la gare ferroviaire patrimoniale de Churchill et le lieu historique national du Canada du Fort-Prince-de-Galles, y compris la batterie du cap Merry et l’anse Sloop.

À l’exception du centre d’accueil, le risque de rencontrer un ours polaire est élevé dans ces endroits; il ne faut jamais s’y rendre sans un guide enregistré ou un membre du personnel de Parcs Canada.

Pour obtenir des renseignements sur la visite de ces endroits, veuillez composer le 204-675-8863.

Churchill et les environs

Lorsque vous visitez Churchill, vous devez savoir que vous pouvez croiser un ours polaire n’importe où, à tout moment de l’année. Si vous souhaitez explorer le rivage ou vous aventurer loin du centre de l’agglomération, nous vous recommandons de le faire avec une agence de tourisme locale.

Si vous vous déplacez seul à l’extérieur de l’agglomération, demeurez à proximité de votre véhicule et n’oubliez pas que vous pouvez croiser un ours à n’importe quel moment.

Quand devez-vous appeler la ligne d’alerte à l’ours polaire?

  • Si vous voyez un ours dans l’agglomération ou à proximité.
  • Si vous apercevez un ours aux abords d’une zone résidentielle (p.ex., Goose Creek, Camp Nanuk, Churchill Northern Studies Centre).

Pour signaler la présence d’un ours dans une zone où se trouvent des humains, communiquez avec le personnel de la ligne d’alerte à l’ours polaire, au 204-675-BEAR (204-675-2327).

Ne dépassez JAMAIS un panneau d’alerte à l’ours polaire. Ces panneaux sont affichés dans les zones à risque plus élevé. Ne dépassez JAMAIS un panneau d’alerte à l’ours polaire. Ces panneaux sont affichés dans les zones à risque plus élevé.
© Parcs Canada

Sécurité au pays des ours polaires

Se déplacer en toute sécurité

Informez-vous
  • Informez vous auprès du personnel de Parcs Canada ou de Conservation Manitoba quant à la présence d’ours polaires dans la région. Certaines zones risquent d’être fermées en raison d’une forte activité; demeurez à l’affût des panneaux d’avertissement.
  • Obéissez à tous les avertissements verbaux ou écrits.
Soyez prudent
  • Soyez à l’affût et conscient de votre entourage.
  • Soyez vigilant! Observez les signes comme les pistes, les excréments, les trous et les carcasses le long du rivage, qui peut être fouillé par des ours.
Où et quand se déplacer
  • Évitez les zones le long de la côte, là où les ours polaires peuvent être hors de vue derrière des rochers, de la glace de mer, du bois de grève ou de la végétation.
  • Déplacez-vous à la lumière du jour et évitez les zones où la visibilité est restreinte.
  • Évitez les zones où règnent de fortes odeurs; celles-ci risquent d’attirer les ours polaires (p.ex., ordures, carcasses, etc.).
  • Ne dépassez JAMAIS un panneau d’alerte à l’ours polaire. Ces panneaux sont affichés dans les zones à risque plus élevé.
Comment se déplacer
  • Les déplacements en groupe augmentent votre sécurité. Plus le groupe est grand, plus les chances sont élevées de dissuader un ours.
  • Dites à quelqu’un où vous allez et à quel moment vous prévoyez en revenir.
  • Ne quittez JAMAIS votre véhicule si vous rencontrez un ours, et assurez-vous toujours de demeurer à proximité du véhicule lorsque vous explorez.
  • Le fait de marcher à l’extérieur de l’agglomération ou le long du rivage présente un risque plus élevé de croiser un ours; il est fortement déconseillé de le faire!
  • Ne transportez pas de nourriture.

Embauche d'un guide

La population locale a une bonne connaissance des ours polaires et sait comment agir en leur présence. Demandez aux habitants locaux de vous faire part de leur expérience, c’est à dire comment ils évitent de rencontrer un ours et quelles sont les mesures à prendre si une telle rencontre se produit.

Il est interdit :

  • de toucher ou de perturber les ours polaires (le fait de poursuivre un ours ou de s’en approcher est considéré comme une perturbation);
  • de nourrir les ours polaires ou de laisser de la nourriture à leur intention;
  • d’appâter ou d’attirer les ours polaires.

Le fait de nourrir les animaux sauvages leur fait associer les personnes à la nourriture. L’animal perd ainsi sa crainte naturelle envers les humains et les considère comme une nouvelle source de nourriture.

Les ours polaires nourris par des humains sont plus susceptibles de les attaquer et de les blesser.

Une fois que l’ours adopte ce type de comportement, il devient très dangereux, et il est possible que l’on doive l’éliminer.

Que faire lorsque vous rencontrez un ours polaire...

Une ourse protège ses oursons; elle pourrait les déplacer pour leur sécurité ou vous menacer. Une ourse protège ses oursons; elle pourrait les déplacer pour leur sécurité ou vous menacer.
© Parcs Canada

Tous les ours polaires sont dangereux. N’approchez jamais un ours polaire. Soyez à l’affût et obéissez à tous les panneaux d’alerte à l’ours polaire.

Même dans un environnement patrouillé, vous risquez de rencontrer un ours polaire. Tout comme les humains, les ours polaires ont des personnalités distinctes, et il est impossible de prédire la manière dont un ours réagira à la rencontre d’un humain.

Les ours polaires sont des animaux sauvages, peu importe s’ils semblent dociles. Un ours polaire peut se montrer curieux et s’approcher de vous; il peut aussi être agressif et ne pas tolérer votre présence. Une ourse protège ses oursons; elle pourrait les déplacer pour leur sécurité ou vous menacer.

Avant d’explorer une zone, pensez à la façon dont vous réagiriez à la rencontre d’un ours polaire. Discutez d’éventuelles mesures à prendre dans diverses situations.

Savoir comment réagir peut vous sauver la vie ou celle d’autres personnes.

Respectez l’espace des ours

Chaque ours défend son « espace vital », dont la superficie varie suivant l’animal et la situation; il peut s’agir de quelques mètres ou d’une centaine de mètres. Une intrusion dans ce territoire est considérée comme une menace et risque de provoquer une attaque. N’oubliez pas de toujours laisser à l’ours une issue pour s’enfuir.

Comment réagir si vous rencontrez un ours
  • DEMEUREZ CALME et évaluez la situation.
  • NE COUREZ PAS et ne vous déplacez pas rapidement; cela risque d’attirer l’attention de l’ours.
  • Ne faites pas le mort.
  • Gardez un oeil sur l’ours.
  • Rendez-vous dans un lieu sûr (immeuble, véhicule).
  • Suivez les directives de votre guide touristique.
On décrit ci dessous diverses situations possibles lorsque l’on rencontre un ours et la réaction appropriée :

Si l’ours n’est pas conscient de votre présence :

  • Ne courez pas et ne vous déplacez pas rapidement; cela risque d’attirer l’attention de l’ours.
  • Éloignez-vous doucement et quittez la zone.
  • Si possible, demeurez dans la direction du vent.
  • Gardez un oeil sur l’ours en tout temps.

Si l’ours est conscient de votre présence et montre des signes de curiosité
(L’ours se déplace lentement et fait des arrêts fréquents, se tient sur ses pattes arrières et renifle l’air, garde la tête haute et les oreilles en avant, bouge la tête d’un côté à l’autre ou essaie de capter votre odeur en faisant des cercles dans le sens du vent) :

  • Levez les bras au-dessus de votre tête et remuez lentement les mains en l’air.
  • Parlez fort sur un ton grave.
  • Éloignez-vous lentement, en amont du vent si possible afin que l’ours ne puisse capter votre odeur.
  • Ne courez pas.

Ces gestes aideront l’ours à comprendre que vous êtes un humain.

Si vous surprenez un ours à une distance rapprochée
(Dans une telle situation, l’ours peut s’enfuir ou devenir agressif. Un comportement agressif est habituellement déterminé par une expiration prolongée, des sifflements ou des claquements de la mâchoire, des frappements des pattes, un contact visuel direct ou la tête abaissée et les oreilles vers l’arrière.) :

  • Évitez tout mouvement rapide pouvant être perçu comme une menace.
  • Ne criez pas; parlez fort sur un ton grave.
  • Évitez tout contact visuel.
  • Éloignez-vous lentement; ne courez pas.
  • Soyez prêt à vous défendre.

Si un ours attaque :

  • Ne courez pas.
  • Tenez bon et soyez prêt à vous défendre!
  • Utilisez n’importe quelle arme de fortune.
  • Regroupez-vous.
  • Émettez des bruits intenses.

Signalez la présence d’ours polaire à Parcs Canada ou communiquez avec le personnel de Conservation Manitoba, au 204-675-BEAR (204-675-2327).

Observation des ours polaires

Respectez l’espace des ours. Respectez l’espace des ours.
© Parcs Canada

Que vous observiez des ours polaires avec un voyagiste ou en toute sécurité dans un véhicule de location, vous devez être conscient du danger. Les ours polaires sont forts, rapides et agiles. Il faut les respecter en tout temps.

Respectez l’espace des ours. Conservez une distance d’au moins 100 mètres (330 pieds) entre vous et le ou les ours. Abstenez-vous de siffler ou d’appeler les ours; ce sont des animaux sauvages, pas des animaux de compagnie.

Observez les ours polaires sans perturber leur comportement naturel. Si leur comportement change, VOUS ÊTES TROP PROCHE, ou vous les déranger.

Il ne faut jamais s’approcher d’un ours polaire à pied!

Accompagné d’un voyagiste

Bon nombre de voyagistes locaux proposent des excursions vous permettant d’observer en toute sécurité des ours polaires à bord d’un véhicule. Suivez les instructions de votre guide.

Avec votre véhicule ou un véhicule de location

Lorsque vous observez des ours polaires, demeurez à bord de votre véhicule en tout temps. N’OUBLIEZ PAS que les ours peuvent se déplacer très rapidement! Demeurez à au moins 100 mètres (330 pieds) des ours polaires.

Si un ours est manifestement perturbé par votre présence, quittez les lieux immédiatement!


Faits sur l’ours polaire

Biologie

  • L’ours polaire est le plus gros carnivore terrestre d’Amérique du Nord.
  • Dans la population de l’Ouest de la baie d’Hudson, un mâle adulte pèse généralement plus de 400 kg (850 lb).
  • La femelle fait environ la moitié de la taille de l’ours mâle.
  • L’ours polaire a un sens aigu de l’odorat.
  • Sa vue est comparable à celle des humains.
  • Contrairement à d’autres ours, les ours polaires ne sont pas en hibernation de l’hiver.

Comportement

  • L’ours polaire est curieux de nature, mais il semble préférer éviter les confrontations avec les humains ou d’autres ours polaires.
  • L’ours polaire est fort, rapide et agile. Il peut paraître lent et docile, mais il est capable de bouger rapidement et d’atteindre son objectif en un clin d’oeil.
  • Un ours polaire au repos près d’une source de nourriture (p.ex., des carcasses), ou une femelle accompagnée d’oursons est susceptible de montrer des comportements défensifs.

Reproduction

  • La saison du rut survient au printemps.
  • L’ours polaires se caractérise par une implantation retardée. Le développement de l’ovule s’interrompt peu de temps après la fécondation, et l’ovule ne s’implante pas sur la paroi de l’utérus jusqu’à ce que la femelle ait pris du poids après avoir chassé et manger des petits phoques au printemps. Le délai d’implantation est pour la nature une manière de s’assurer que la mère ait suffisamment de masse grasse pour subsister et pour produire du lait pour ses rejetons affamés. Les ovules fécondés qu’elle porte (au nombre de 1 à 3) s’implanteront et continueront à se développer seulement si elle prend suffisamment de poids. À maturité (de 4 à 6 ans), les femelles de la population de l’Ouest de la baie d’Hudson mettent bas en moyenne 2 oursons tous les 3 ans. Elles peuvent en avoir 1 seul ou jusqu’à 3 au cours d’une période de 3 ans.
Sa proie principale est le phoque annelé, mais comme tous les autres ours, il est astucieux et toujours à la recherche d’autres sources de nourriture. Sa proie principale est le phoque annelé, mais comme tous les autres ours, il est astucieux et toujours à la recherche d’autres sources de nourriture.
© Parcs Canada

Chasse

  • L’ours polaire dépend de la glace de mer comme plateforme de chasse.
  • Sa proie principale est le phoque annelé, mais comme tous les autres ours, il est astucieux et toujours à la recherche d’autres sources de nourriture. Il peut s’agir de petits mammifères, de baies, d’oeufs, d’oiseaux et même d’humains. Il fouillera aussi pour trouver des carcasses ou des déchets provenant des humains.

Déplacements saisonniers

Hiver et printemps (mi-novembre à mi-juillet)

  • La plupart des ours polaires sont dans leur habitat naturel, sur la glace de mer.
  • Les femelles qui ont donné naissance pendant l’hiver font exception; elles se sont installées dans une tanière de mise bas dans les terres depuis l’automne et y demeureront jusqu’au début mars. Elles en sortiront alors avec leur nouvelle portée et se rendront vers la glace de mer pour reprendre la chasse. Elles n’auront pas eu de source de nourriture durable pendant cette période de 7 à 8 mois.

Été et automne (mi-juillet à mi-novembre)

  • À mesure que la glace de mer fond dans la baie d’Hudson, les ours polaires sont forcés de revenir sur les terres.
  • Les ours passent cette période à jeun; ils conservent leur énergie et tentent de se tenir au frais en attendant le retour de la glace de mer à la mi-novembre.
  • Lorsque la glace est assez solide, les ours polaires quitte les terres pour se rendre sur la glace de mer, où ils pourront reprendre la chasse.

Au Manitoba, les ours polaires sont protégés depuis 1991 en vertu de la Loi sur la faune et la flore naturelle. Au Manitoba, les ours polaires sont protégés depuis 1991 en vertu de la Loi sur la faune et la flore naturelle.
© Parcs Canada

Protection des ours polaires

Pour votre sécurité et celle des ours polaires, apprenez comment voyager en toute sécurité au pays des ours polaires et prenez des précautions.

En choisissant de voyager au pays des ours polaires, vous acceptez non seulement le risque qui y est associé, mais également la responsabilité de modifier vos plans, vos actions et vos attitudes afin d’accommoder ces magnifiques animaux.

Protection

Au Manitoba, les ours polaires sont protégés depuis 1991 en vertu de la Loi sur la faune et la flore naturelle. En 2008, les ours polaires et leur habitat situé sur les terres de l’État ou sur les terres privées ont reçu une protection supplémentaire lorsque l’animal a été désigné comme espèce menacée en vertu de la Loi sur les espèces en voie de disparition.

Le parc national du Canada Wapusk et l’aire de gestion de la faune de Churchill sont d’importantes régions pour la protection des ours polaires. La zone protège l’une des plus importantes concentrations de tanières de mise bas d’ours polaires au monde, et constitue également une zone utilisée comme aire de rassemblement par les ours polaires lorsqu’ils attendent le gel de la baie d’Hudson. Généralement, les ours demeurent sur la terre de la mi-juillet à la mi-novembre.

Changements climatiques

Les changements climatiques ont rendu la glace de mer plus imprévisible. Au cours des 30 dernières années, la date moyenne de la débâcle de la glace de mer dans la baie d’Hudson est de plus en plus tôt comparativement aux décennies précédentes. Cette situation écourte la saison de chasse printanière, importante pour les ours polaires puisqu’il s’agit de la période où ils emmagasinent du gras en mangeant des phoques annelés nouveaux nés.

À cause de la débâcle précoce, on trouve des ours polaires arrivent à terre avec moins de graisses de réserve, et ces derniers passent davantage de temps sur les terres, sans accès à leur principale source de nourriture. Cela peut avoir des répercussions très sérieuses pour la survie future de la population d’ours polaires de l’Ouest de la baie d’Hudson. Son avenir est incertain.


N. B. : Vous avez besoin du logiciel Adobe Acrobat Reader pour lire la version PDF.

Si vous n'avez pas accès au site de téléchargement d'Adobe, vous pouvez télécharger le logiciel Acrobat Reader d'une page accessible.

Si l'accessibilité à un document PDF pose un problème, vous pouvez convertir le fichier en format texte HTML ou ASCII en utilisant l'un des services d'accès offerts par Adobe (en anglais seulement).