Lieu historique national du Canada de Lower Fort Garry

Plan directeur

 Lieux historique nation de Lower Fort Garry Version Plan directeur - Octobre 2007 (Version PDF, 1,12 Mo)

Introduction

Lieux historique national de Lower Fort Garry Plan directeur Lieux historique national de Lower Fort Garry Plan directeur
© Parcs Canada

Sir George Simpson avait besoin d’une nouvelle demeure pour sa jeune épouse anglaise. Il avait aussi besoin d’un important poste de la Compagnie de la Baie d’Hudson pour répondre aux besoins commerciaux de la compagnie, et ce en un lieu épargné par les inondations saisonnières et quelque peu éloigné du centre de la colonie de la rivière Rouge, l’emplacement actuel de Winnipeg. C’est ainsi qu’en 1832 il fit déménager son épouse dans le nouveau fort en pierre appelé Lower Fort Garry et tenta d’y déplacer aussi le gros des activités commerciales de la rivière Rouge.

Même s’il n’est jamais devenu la plaque tournante économique souhaitée par Simpson, le fort a joué un rôle de premier plan dans le développement de l’Ouest canadien. Les rapides en amont du fort en firent un lieu logique d’où expédier les marchandises pour approvisionner de nombreux forts situés en aval sur les rives de la rivière Saskatchewan et au-delà. Les produits manufacturés arrivaient par la rivière Hayes et le lac Winnipeg pour être expédiés vers les postes de traite.

Des hommes de la communauté autochtone locale, comme William Bear et John Badger, étaient embauchés au fort comme équipage pour naviguer à bord de bateaux York en direction du nord et de l’ouest. Jerry et Betsey Johnstone faisaient le commerce de courroies de portage faites à la main, qui servaient au transport des marchandises durant les longs voyages vers l’ouest. Les épouses, les veuves, les enfants et les familles élargies des employés ainsi que les habitants de la région cueillaient des baies et du houblon, coupaient les foins et le bois de chauffage, pêchaient, confectionnaient des vêtements et travaillaient à la ferme de Lower Fort Garry en attendant le retour de leurs êtres chers.

Beaucoup de ces gens faisaient peut-être partie des 2 000 et plus Saulteaux (Ojibway) et Moskégons qui se sont rassemblés à Lower Fort Garry en 1871 pour lancer le processus de signature des traités. Plus tard durant la même décennie, ils ont peut-être apporté du bois pour chauffer les baraques ou assisté aux offices religieux en compagnie des nouvelles recrues de la toute nouvelle Police à cheval du Nord-Ouest.

Tous ces récits et beaucoup d’autres encore sont présentés à Lower Fort Garry. Les visiteurs peuvent se les faire raconter, toucher à des fourrures, sentir l’odeur du bannock frais sorti du four de pierre et le goûter, entendre le martèlement du marteau frappant l’acier dans l’atelier du forgeron et battre la mesure en écoutant les chansons du passé.

Le présent plan directeur contient la description de la vision à long terme concernant la protection, la mise en valeur, l’utilisation et la jouissance de ce lieu historique fascinant. Le plan oriente les décisions, les rapports de collaboration ainsi que les ressources financières et humaines de Parcs Canada en fonction de l’intégrité commémorative de Lower Fort Garry. On y fait aussi une place significative de sorte que les visiteurs de ce lieu historique national y vivent une expérience enrichissante, apprécient leur visite et y trouvent du plaisir.

Si vous avez besoin d'un autre format ou d'une copie papier, veuillez communiquer avec nous.


N. B. : Vous avez besoin du logiciel Adobe Acrobat Reader pour lire la version PDF.

Si vous n'avez pas accès au site de téléchargement d'Adobe, vous pouvez télécharger le logiciel Acrobat Reader d'une page accessible.

Si l'accessibilité à un document PDF pose un problème, vous pouvez convertir le fichier en format texte HTML ou ASCII en utilisant l'un des services d'accès offerts par Adobe (en anglais seulement).