Lieu historique national du Canada de Lower Fort Garry

Barges d’York

Le transport à l’époque de la traite des fourrures au lieu historique national de Lower Fort Garry

La barge d’York, qui tient son nom de York Factory, siège social de la Compagnie de la Baie d’Hudson dans le Nord du Manitoba, a été une réelle innovation inspirée de la nature sauvage propre à l’Ouest et au Nord du Canada. De construction très solide, la barge d’York pouvait être mue par rames ou par voile et transporter beaucoup de marchandises tout en étant assez légère pour être tirée par son équipage lorsque le portage s’avérait nécessaire. Pour toutes ces raisons, la barge d’York était la bête de somme de la Compagnie de la Baie d’Hudson pour le transport dans l’Ouest canadien.

Le lieu historique national de Lower Fort Garry compte trois de ces embarcations légendaires sur place. Les barges ont été construites dans le cadre d’un projet d’investissement important effectué par le gouvernement du Canada en vue de sensibiliser la population à l’histoire et à la culture des Métis et de tisser des relations de travail solides, efficaces et mutuellement bénéfiques avec les Métis et les autres groupes autochtones. Les barges d’York étaient souvent dotées d’un équipage formé de Métis.

Les trois embarcations ont été construites à l’aide de bois obtenu de sources locales (tout comme l’étaient les embarcations d’autrefois). L’une d’entre elles, réplique historique fidèle d’environ 12,8 m de longueur, est en exposition à l’intérieur des palissades du lieu historique national de Lower Fort Garry. Les deux autres, qui mesurent environ 11 m de longueur, ont été construites selon les normes de Transports Canada pour pouvoir transporter des passagers; leur revêtement en polymère spécial les protège des dommages causés par l’eau.

Quelques faits historiques au sujet des barges d’York :

  • La barge d’York a été conçue d’après le modèle d’un bateau que l’on appelait la yole Orkney, qui s’inspirait à son tour du bateau viking
  • La barge d’York avait habituellement à son bord un équipage de six à huit hommes (dont un barreur), nombreux desquels étaient des Métis de la rivière Rouge. Elle pouvait être mue par rames ou par voile
  • La barge d’York pouvait transporter jusqu’à six tonnes de marchandises

Parcs Canada a capté des images de la construction des barges et s’en est servi pour monter une vidéo illustrant le processus.