Lieu historique national du Fort-St. James

Merveilles naturelles et trésors culturels

Histoire du site

En 1805 et en 1806, la Compagnie du Nord?Ouest construisit les deux premiers postes de traite permanents de l'ouest des Rocheuses. Le second, le fort St. James, devint le centre névralgique de la traite des fourrures dans le district nord de la Compagnie, qui était alors connu sous le nom de Nouvelle?Calédonie. De nos jours, les bâtiments restaurés donnent au fort l'apparence qu'il avait en l'an 1896, même si l'histoire que vous entendrez s'échelonne sur quelque 146 ans, depuis l'arrivée des commerçants de fourrures jusqu'à 1952, année où la Compagnie de la Baie d'Hudson cessa ses activités au poste de traite original.

Les décennies qui ont suivi les premiers contacts entre les Porteurs et les Euro?Canadiens furent une époque de changements et de rajustements importants. En vous promenant dans le domaine historique, vous découvrirez que chaque bâtiment est un véritable trésor culturel. Arrêtez-vous pour bavarder avec les interprètes en costume d'époque et pour entendre les nombreux récits que recèle le fort St. James. Vous verrez que les expériences et les événements vécus à l'époque ont eu des significations et des conséquences différentes pour les divers groupes qui habitaient la région.