Lieu historique national du Canada du Col-Rogers

Qu'est-ce qui fait du lieu historique national du Col-Rogers un endroit si particulier?

Ponceau voûté en pierre au ruisseau Cascade
Ponceau voûté en pierre au ruisseau Cascade
© Parcs Canada / John Woods
Pont à chevalets dans la vallée du ruisseau Loop
Pont à chevalets dans la vallée du ruisseau Loop
© Parcs Canada / Zuzana Driediger
  • C'est le Major Albert Bowman Rogers, employé du Canadien Pacifique Limitée, qui fut le premier à découvrir ce passage dans le mur impénétrable que représentait la chaîne de Selkirk en 1881, et il y retourna un an plus tard pour confirmer l'existence du col.

  • Pour aménager la voie ferrée le long des montagnes escarpées et au-dessus des profondes gorges de la chaîne Selkirk, il fallut trouver des solutions d'ingénierie qui constituaient des découvertes novatrices à l'époque victorienne.

  • L'exploitation d'une voie ferrée dans le col Rogers, où les risques d'avalanches étaient énormes et où il tombait en moyenne 12 mètres de neige par année, exigea le recours B de nouvelles technologiques et à de nouvelles compétences de la part des cheminots.

  • Des gens de nombreuses cultures contribuèrent aux recherches en vue de trouver le col et travaillèrent à la construction et à l'exploitation de la voie ferrée. Il y avait parmi les cheminots et les entrepreneurs des Autochtones, des nouveaux immigrants de pays de l'Asie et de l'Europe, des Américains et des gens du nouveau pays qu'était devenu le Canada.

  • L'achèvement de la voie ferrée permit de remplir la promesse qu'avait faite le premier ministre, John A. Macdonald, de relier la Colombie-Britannique avec le Canada, au moment où cette colonie se joignit à la confédération du Canada, en 1871. La présence de cette voie ferrée concrétisa le rêve d'une nation transcontinentale que chérissait Sir Macdonald, mit fin à l'isolement de la Colombie-Britannique du reste du Canada, et permit d'empêcher l'assimilation de la colonie par les États-Unis.

  • Sur les instances du Canadien Pacifique, la construction de la voie ferrée mena directement à la création du parc national des Glaciers et du parc national Yoho en 1886, les deuxième et troisième parcs nationaux du Canada; le premier, le parc national Banff, fut créé en 1885.

  • Le lieu historique national du Col-Rogers représente un vaste paysage culturel au coeur même du parc national des Glaciers – une situation inhabituelle dans le réseau de parcs nationaux du Canada. Les employés de Parcs Canada doivent y gérer activement les processus naturels afin de protéger et stabiliser les ressources culturelles qui se trouvent sur place (p. ex. ils doivent enlever la nouvelle végétation pour éviter de perturber les vestiges de pierre).