Lieu historique national du Fort Langley

Carte d'orientation

Remarque : Les chiffres correspondent à ceux de la visite audioguidée. Pour entendre l’histoire complète du fort Langley, passez au Centre d’accueil pour vous procurer l’audioguide.

1. Centre d’accueil

2. Sentier - Imaginez la vie avant les autos, les trains et les autobus. Vous seriez arrivé au fort à bord d’une pirogue ou d’un bateau de la Compagnie de la Baie d’Hudson.

3. Comptoir des échanges - Les Autochtones proposaient leurs fourrures et poissons au comptoir des échanges. Le négociant en chef, James Yale, leur offrait de bons prix pour les empêcher de commercer avec les Américains.

4-5. Entrepôt - Construit dans les années 1840, l’entrepôt est le seul bâtiment d’origine encore debout au fort Langley. Les autres bâtiments sont plus récents.

6. Tonnellerie - William Cromarty, Wavikarea et d’autres tonneliers fabriquaient des barils qui servaient à expédier le saumon, les canneberges, les produits agricoles et d’autres articles.

7. Galerie des bastions - Même avant que le fort soit doté de maisons, l’agent principal James McMillan fit construire des bastions et des palissades. Il était de la plus grande importance de protéger les articles d’échange. Cette galerie servait de belvédère.

8. Forge - Les forgerons comme James Taylor confectionnaient des outils en fer pour échanger avec les peuples autochtones. Les articles de quincaillerie en fer étaient aussi utilisés au fort Langley et dans d’autres postes de la Compagnie de la Baie d’Hudson.

9. Presse à fourrures - Appuyez sur le levier pour voir comment les fourrures étaient comprimées avant leur expédition vers Londres.

10. Bâtiment des expositions - Comme les deux bâtiments situés au nord, ce bâtiment était un entrepôt. À l’intérieur, faites-vous commerçant à l’aide des accessoires, au comptoir des échanges.

11. Café - Le café est ouvert en saison. Dans l’entrepôt qui se dressait à cet endroit autrefois, on entreposait les marchandises avant de les expédier vers l’intérieur des terres. Au rez-de-chaussée, une boutique vendait des fournitures aux employés et, plus tard, aux chercheurs d’or.

12-15. Grande maison - Résidence des dirigeants du fort, ce bâtiment a été reconstruit en 1958, soit 100 ans après la proclamation de la colonie de la Colombie-Britannique.

16. Abri-cuisine - Narcisse Fallardeau et son épouse kwantlen Hélène servaient à manger aux résidents de la grande maison, dans leur maison et cuisine, à cet endroit.

17. Potager et ferme - Le commis de la Compagnie, William Newton, exploitait une ferme laitière à proximité de même qu’une ferme productrice de légumes et de céréales à environ six kilomètres au sud du fort.

18. Lavage de l’or à la batée - En 1858, de nombreux prospecteurs s’arrêtèrent au fort Langley pour y acheter des provisions avant de poursuivre leur route en amont du fleuve Fraser, à la recherche d’or. C’est à votre tour maintenant!

19. Bateau - Le constructeur de bateaux Samuel Robertson fabriquait des embarcations comme celle-ci. Ces solides bateaux fluviaux transportaient des fourrures jusqu’au fort Langley depuis les postes de l’intérieur et y retournaient chargés d’articles d’échange.

20-22. Quartier des employés - La jeune Helen Robertson vivait ici dans un appartement en compagnie de son frère, de sa sœur, de son père écossais, Samuel, et de sa mère kwantlen, Julia. Ils avaient comme voisins des employés de la Compagnie de la Baie d’Hudson venus de divers endroits, comme Hawaii et le Québec, leurs épouses autochtones et leurs enfants.

23. Fosse de sciage - Couper des planches était un travail éreintant. Les Hawaïens comme Como et Peopeo passaient toute la journée à scier des planches pour fabriquer des planchers et des toitures.

24. Entrée principale