Lieux historiques nationaux Fort Rodd Hill et du Phare-de-Fisgard

Opportunités de bénévolat

Voici deux opportunitiés du bénévolat que nous offrons à ce moment :
Restauration des écosystèmes à chêne de Garry | Hôtes de terrain de camping

Aimez-vous la nature? Devenez bénévole aujourd’hui!

RECHERCHÉS : bénévoles actifs qui pourront nous aider à restaurer l’écosystème fragile de l’un des plus beaux endroits au monde. Parcs Canada est à la recherche de bénévoles amants de la nature qui pourront nous aider à restaurer les écosystèmes à chênes de Garry des lieux historiques nationaux Fort Rodd Hill et du Phare-de-Fisgard. Si vous aimez travailler en équipe, que vous souhaitez apprendre et que vous êtes en assez bonne condition physique, vous êtes la personne idéale pour ce projet!

Aidez-nous à gagner la lutte contre les espèces étrangères aux magnifiques

Restaurez les écosystèmes du chêne de Garry en voie de disparition en enlevant les plantes invasives qui les menacent, notamment le genêt à balais et la lauréole.

On ne trouve les écosystèmes du chêne de Garry qu’à l’extrémité sud de l’île de Vancouver et aux îles Gulf, ainsi que dans deux petites zones de la vallée du Fraser; ils comptent parmi les écosystèmes les plus rares au Canada. Ils abritent plus de 100 espèces en voie de disparition, dont 11 qui sont présentes au lieu historique national Fort Rodd Hill et dans les propriétés adjacentes.

Faire de la restauration à titre bénévole est un excellent moyen d’enrichir votre curriculum vitae, de vous renseigner sur les espèces indigènes et la restauration, de rencontrer des gens amicaux et de profiter du plein air! Venez en grand nombre et faites du bénévolat tout au long de l’année!

Cliquez ici pour en connaitre davantage la lutte contre les espèces invasives dans les écosystèmes à chênes de Garry.

Les dates prochains pour la restauration des écosystèmes à chênes de Garry (les samedis, 10h à 15h) :

  • Le 24 janvier
  • Les 7 et 21 février
  • Les 7 et 21 mars
  • Le 18 avril
  • Les 2, 16 et 30 mai
  • Les 13 et 27 juin
  • Les 11 et 25 juillet
  • Les 8 et 22 août
  • Les 12 et 26 septembre
  • Le 24 octobre

Pour obtenir de plus amples renseignements ou vous inscrire à l’horaire, composez le 250-812-8133 ou envoyez un courriel.


Le lieu historique national Fort Rodd Hill est à la recherche d’hôtes de terrain de camping

Aimez-vous converser avec les gens? Aimeriez-vous séjourner dans un cadre paisible et naturel avec vue sur la mer? Possédez-vous un véhicule récréatif? Ou encore un bateau au bord duquel vous pouvez loger? Si oui, le nouveau poste d’hôte de terrain de camping offert cet été au lieu historique national Fort Rodd Hill pourrait vous intéresser!

Les visiteurs auront la possibilité de camper au fort Rodd Hill cet été, et nous avons besoin de votre aide.

Les avantages d’un hôte :

  • Un endroit pour garer votre véhicule récréatif gratuitement (ou pour amarrer votre embarcation).
  • Un accès à l’alimentation électrique.
  • La possibilité de déverser vos eaux usées chaque semaine.
  • Et de profiter en permanence de cette vue spectaculaire depuis votre emplacement donnant sur la mer :

Une vue spectaculaire de la mer de votre emplacement même 

Durée du séjour : Chaque hôte, ou couple d’hôtes, devra s’engager à rester pour un séjour d’environ quatre semaines.

  • du 13 mai au 10 juin;
  • du 10 juin au 8 juillet;
  • du 8 juillet au 5 août; ou
  • du 5 août au 3 septembre.

Une journée type : Pendant votre séjour de quatre semaines, vous serez sur place tous les jours. Voici comment se présenterait votre horaire :

  • de 8 h à 11 h : Vous êtes libre de quitter le site.
  • 11 h à 13 h : Vous nettoyez les tabliers de tente et passez un chiffon sur les tables.
  • de 13 h à 17 h : Vous êtes libre de quitter le site.
  • de 18 h à 19 h : Vous rencontrez et accueillez les campeurs et vérifiez la propreté des toilettes. Vous nettoyez rapidement les lavabos, le plancher et les toilettes au besoin.
  • 22 h : Vous fermez et verrouillez l’entrée principale.
  • 23 h : Au besoin, vous rappelez gentiment aux campeurs que c’est l’heure du couvre-feu et qu’il faut éteindre les feux.

Pour la durée de votre séjour, nous vous remettrons un téléphone cellulaire que vous pourrez utiliser en cas d’urgence après les heures d’ouverture ou pour communiquer avec le personnel du parc au besoin.

Cette possibilité vous intéresse? Envoyez un courriel ou composez le 250-478-5849. Donnez votre nom, un numéro de téléphone pour vous joindre le jour, et la période de l’été qui vous intéresse.


Plein feu sur les bénévoles de Parcs canada : remise en état de l’écosystème à chêne de Garry

RECHERCHÉS : bénévoles actifs qui pourront nous aider à restaurer l’écosystème fragile de l’un des plus beaux endroits au monde

La Semaine de l’action bénévole (du 12 au 18 avril) est l’occasion idéale pour souligner et célébrer la contribution de nos bénévoles, et surtout pour les remercier.

Les bénévoles font des vagues; ils renforcent nos collectivités et rendent notre pays dynamique.

Renseignements : http://benevoles.ca/sab2015

Cette année, quelque 500 bénévoles ont consacré 2 000 h de travail à la remise en état du rare écosystème à chênes de Garry au lieu historique national Fort Rodd Hill.
Ils ont aidé Parcs Canada à éliminer 110 verges cubes de plantes envahissantes qui poussaient dans des aires naturelles fragiles. C’est l’équivalent d’un autobus scolaire plein à craquer de plantes envahissantes!

Ils ont également aidé Parcs Canada à planter 55 000 plantes indigènes dans le pré à chênes de Garry éducatif. 55 000!

Nous sommes fiers de mettre en vedette certains de nos admirables bénévoles en remerciement pour tout ce qu’ils nous ont aidés à accomplir. Nous n’y serions pas arrivés sans eux!

Amanda © Parcs Canada

 

 

 

Amanda Noel a offert plus de 20 h de travail bénévole cette année!

Quelle est votre espèce indigène favorite?
« La fritillaire chocolat. Elle sort en ce moment et elle est tellement jolie! »

Pourquoi avez-vous décidé de faire du bénévolat pour Parcs Canada?
« J’ai toujours aimé les activités en plein air et je me suis dit : “Pourquoi pas?” J’adore la nature et je trouve qu’on profite tellement d’elle. Parfois, ça doit être à notre tour de donner. »

Qu’est-ce que vous préférez dans votre travail bénévole de remise en état de l’écosystème à chênes de Garry?
« J’apprends quelque chose de nouveau chaque semaine! »

Qu’avez-vous appris de particulièrement intéressant grâce au bénévolat?
« J’aurais du mal à nommer une chose particulièrement intéressante que j’ai apprise grâce au bénévolat. J’en ai tellement appris sur l’histoire du parc et sur les espèces qui l’habitent. J’ai vraiment beaucoup aimé le temps passé ici. »




Carol © Parcs Canada

 

 


 

 

Carol Milo a offert plus de 25 h de travail bénévole cette année!

Quelle est votre espèce indigène favorite?
« La fritillaire chocolat. »

Pourquoi avez-vous décidé de faire du bénévolat pour Parcs Canada?
« Parcs Canada est depuis longtemps un chef de file de la conservation et de la remise en état, et j’aime avoir l’impression de tisser des liens avec des gens ayant les mêmes intérêts d’un bout à l’autre du pays. »

Qu’est-ce que vous préférez dans votre travail bénévole de remise en état de l’écosystème à chênes de Garry?
« Voir les plantes indigènes se remettre à pousser dans un secteur où on a éliminé les espèces envahissantes. »

Qu’avez-vous appris de particulièrement intéressant grâce au bénévolat?
« Les prés à chênes de Garry et les forêts de douglas de Menzies des environs abritent non seulement des plantes qu’on ne voit nulle part ailleurs, mais aussi des animaux fascinants comme la limace-prophyse bleu-gris et le papillon Erynnis peopertius. »




Vaughn © Parcs Canada

 

 

 

 

 

 

 

Vaughn Scott a offert près de 40 h de travail bénévole cette année!

Quelle est votre espèce indigène favorite?
« Ma plante préférée est la renoncule de l’Ouest, elle est très jolie et ajoute une touche de couleur dans la forêt. »

Pourquoi avez-vous décidé de faire du bénévolat pour Parcs Canada?
« J’aime travailler dehors, surtout dans la forêt : c’est un très bel endroit. »

Qu’est-ce que vous préférez dans votre travail bénévole de remise en état de l’écosystème à chênes de Garry?
« Le plus agréable, c’est le sentiment d’appartenance à une communauté. Tous les bénévoles sont sympathiques et n’ont pas peur de mettre la main à la pâte, c’est donc un milieu de travail très agréable. J’adore également le fait que tous semblent vouloir aider l’environnement. On a donc cela en commun, ce qui renforce le sentiment d’appartenance. »

Qu’avez-vous appris de particulièrement intéressant grâce au bénévolat?
« J’ai appris quelles plantes sont indigènes et lesquelles ne le sont pas. À certains endroits, une espèce pousse partout, et enfant, je croyais qu’elle était indigène puisqu’il y en avait tellement. Maintenant, je sais que ce n’est pas vrai, que ces plantes sont envahissantes et qu’elles doivent être éliminées le plus vite possible! »