Lieu historique national du Canada du Musée-du-Parc-Banff

Gestion du lieu historique

Mise à jour

Lieux historiques nationaux des parcs des montagnes

Plans directeurs des lieux historiques nationaux du Canada des parcs des Rocheuses (PDF, 1,6 mo)

Le musée du parc Banff est un lieu historique national parce que sa collection originale reflète et commémore les débuts de l'interprétation de l'histoire naturelle au Canada. En outre, le style et les motifs architecturaux de la construction en pièce sur pièce de 1903 sont représentatifs des premiers bâtiments fédéraux dans le parc.

La Commission des lieux et monuments historiques du Canada

La Commission des lieux et monuments historiques du Canada a été créée en 1919, en réponse à l'inquiétude croissante du public concernant la préservation du patrimoine. En 1953, la Loi sur les lieux et monuments historiques faisait de la Commission un organisme officiel, élargissait son mandat et lui octroyait plus de ressources.

La Commission conseille le ministre du Patrimoine canadien sur la commémoration de personnes, d'événements, de lieux, de bâtiments et d'endroits jugés d'importance nationale.

La politique sur les lieux historiques nationaux énonce les objectifs suivants :- Favoriser la connaissance et l'appréciation de l'histoire du Canada grâce à un programme national de commémoration historique.

- Assurer l'intégrité commémorative des lieux historiques nationaux administrés par Parcs Canada et à cette fin, les protéger et les mettre en valeur pour le bénéfice, l'éducation et la jouissance des générations actuelles et futures, avec tous les égards que mérite l'héritage précieux et irremplaçable que représentent ces lieux et leurs ressources.

Les édifices fédéraux à valeur patrimoniale

Le ministre du Patrimoine canadien est responsable du Bureau d'examen des édifices fédéraux du patrimoine (BEÉFP). Le BEÉFP aide les ministères à mettre en application la Politique sur les édifices fédéraux du patrimoine.

Le gouvernement du Canada est propriétaire de nombreux édifices à valeur patrimoniale, c'est-à-dire ayant des caractéristiques distinctes qui leur confèrent leurs qualités, leur style, leur spécificité et leur importance. Par exemple, un édifice peut avoir un lien avec l'histoire, être important sur le plan architectural ou environnemental, et pouvoir être utilisé à long terme.

Les édifices fédéraux de 40 ans ou plus dont l'aliénation, la démolition ou la modification est prévue doivent être identifiés et signalés au Bureau d'examen des édifices fédéraux du patrimoine, pour évaluation de leur valeur patrimoniale. Le BEÉFP les désigne alors édifices « classés », « reconnus » ou sans valeur patrimoniale. La cote « classé » est la désignation la plus élevée.

Le BEÉFP encourage la protection du caractère patrimonial des édifices fédéraux désignés dans l'intérêt des générations actuelles et futures, en recommandant leur utilisation à long terme selon des pratiques qui permettent de préserver leur valeur patrimoniale.

Citation sur la plaque du lieu historique national du Canada du Musée-du-Parc-Banff :

"Ouvert en 1895, le musée fut réinstallé dans cet édifice en 1903. Son ornementation en rondins croisés est typique de l'architecture en vogue à Banff à l'époque. Norman Bethune Sanson, conservateur du musée de 1896 à 1932, s'appliqua avec énergie à développer ses premières collections, constituées par la Commission géologique du Canada. Dédié à l'origine à l'histoire naturelle et à l'histoire de l'homme, le musée se limite, depuis la fin des années 1950, à l'histoire naturelle. Il fut rénové en 1985. Sa collection reflète toutefois la conception muséologique qui avait cours vers 1914."