Le site canadien des pingos

Gestion du parc

Gestion

Sommet de Ibyuk Pingo
Sommet de Ibyuk Pingo
© Parcs Canada / Ian K. MacNeil

Le site canadien des pingos a été défini en 1978 comme un site naturel d'importance nationale et a été proposé pour le programme des formations naturelles. Celles-ci avaient pour but à l'origine de protéger des caractéristiques naturelles particulières considérées comme remarquables, exceptionnelles, particulières ou rares au pays. Elles constituaient des entités isolées d'intérêt scientifique.

Bien que le programme n'ait jamais été mis en oeuvre, le site proposé a été inclus dans la Loi sur le règlement des revendications territoriales des Inuvialuit de la région ouest de l'Arctique, ou Convention définitive des Inuvialuit. La Convention stipulait que le site canadien des pingos devait être géré en vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada en consultation avec la Commission inuvialuit d'administration des terres et les gens de Tuktoyaktuk, sous un régime de gestion conjointe (article 7(73)).

Depuis le début des années 1990, Parcs Canada et les Inuvialuit collaborent en vue de répondre aux exigences de la Convention définitive des Inuvialuit, tout d'abord par l'entremise du Comité de gestion conjointe des pingos et, depuis 1998, par l'intermédiaire des activités du Groupe de travail des pingos. Les deux groupes travaillent à la mise en valeur du site canadien des pingos. Le Groupe de travail des pingos actuel comprend des membres du Comité des chasseurs et des trappeurs de Tuktoyaktuk, de la Corporation communautaire de Tuktoyaktuk, de la Commission inuvialuit d'administration des terres, du Hameau de Tuktoyaktuk et de Parcs Canada. Le site canadien des pingos est géré de façon coopérative par Parcs Canada et ces organisations.