Vous êtes au pays de l'ours noir

Préservez le caractère « sauvage » de la faune

Les parcs nationaux sont des endroits idéals pour observer la faune dans son habitat naturel. Toutefois, les animaux risquent de perdre leur instinct sauvage une fois habitués aux gens. Ces animaux devenus familiers (qui ont perdu leur crainte naturelle de l'humain) peuvent présenter un danger, car ils s'approchent davantage des gens et semblent dociles. En agissant de manière responsable, vous permettrez aux générations futures de venir observer des animaux véritablement sauvages.

S'il vous plaît…

Les oursons
© Parcs Canada / Lynn et Donna Rogers

Ne dérangez pas la faune. Donnez de l'espace aux animaux sauvages : ne vous en approchez pas trop pour les photographier ou pour mieux les voir. Nous vous recommandons de garder une distance de 100 mètres (à peu près la longueur d'un champ de football) entre vous et un animal sauvage. L'ours, l'orignal et d'autres espèces d'animaux sauvages peuvent réagir de façon agressive s'ils se sentent menacés par vous ou par votre animal de compagnie.

Ne nourrissez pas les animaux sauvages. Il est interdit de nourrir les animaux sauvages dans un parc national. Ces animaux trouvent les aliments les plus nutritifs dans leur milieu naturel. S'ils s'habituent à être nourris par les gens, ils ne chercheront plus à se procurer des aliments naturels et cesseront de craindre l'être humain. Ayant perdu leur instinct sauvage, ces animaux deviennent une menace pour la sécurité publique.

 

forward arrow Continué à... Évitez de rencontrer un ours