Basses-Terres de l'Arctique


36 - Basses-Terres de l'Arctique Ouest - Représentée par: Le parc national Aulavik


Photo des boeufs musqués
Boeufs musqués

LE ROYAUME DU BOEUF MUSQUÉ

«En ce lieu,
J'éprouve une grande joie,
L'air vivifiant,
M'envahit de bien-être,
En ce lieu»

Chant recueilli sur l'île Victoria par la cinquième expédition de Thulé, 1924

LA TERRE

Cette région est caractérisée par les îles basses et dénudées du sud-ouest de l'archipel Arctique. La plus grande, l'île Victoria, dépasse en superficie les quatre provinces atlantiques réunies. Le littoral de ces îles est varié et présente de vastes basses-terres tout comme des falaises spectaculaires.

La plus grande partie de cette région a subi les effets du passage récent des grands glaciers continentaux. Les champs de drumlins du sud de l'île Victoria composent un "tissu" régulier, mais complexe qui contraste avec l'horizon sans relief des basses-terres adjacentes. Des étendues de moraines ondulantes qui, vues des airs, ressemblent à de gigantesques champs labourés, rompent l'uniformité des vastes plaines où les eskers sinueux sont les seuls obstacles à un horizon sans fin.

De hauts-plateaux prenant la forme de badlands arctiques contrastent avec des zones où l'on ne retrouve que du calcaire éclaté, du sable et du gravier. Des veines de charbon assombrissent les collines de l'île Bank et de gros morceaux de charbon parsèment ses plages.

Photo de la rivière Thomsen sur l'île Banks
La rivière Thomsen sur l'île Banks

LA VÉGÉTATION

Une bonne partie de cette région est recouverte d'une végétation clairsemée et de vastes secteurs semblent dénués de vie. Les zones humides possèdent cependant un épais couvert de carex, de linaigrette, de mousse et de saxifrage. À l'extrémité sud, la couche de sol qui dégèle au-dessus du pergélisol supporte un épais tapis d'arbustes nains de la toundra. Les bouleaux glanduleux, les saules et les aulnes peuvent atteindre 2 mètres de hauteur. Dans les secteurs constamment balayés par le vent, les arbres (qui ont parfois jusqu'à 400 ans) poussent à l'horizontale, leurs branches tordues et contorsionnées ne s'élevant jamais à plus de quelques centimètres du sol.


Plan de réseau des parcs nationaux

Page précédenteTable des matièresPage suivante