Les Appalaches


30 - Monts Notre-Dame et Mégantic - Représentée par: Le parc national Forillon


UN CONTRASTE FRAPPANT DE CÔTES ET DE MONTAGNES

Des vertigineuses falaises rouges de la Gaspésie aux pics dénudés et sombres des monts Chic-Chocs, cette région, depuis longtemps célèbre pour la beauté de ses paysages, a été façonnée par les glaciers, par les assauts incessants de la mer et, depuis peu, par la main de l'homme.

Photo du parc national Forillon
Le parc national Forillon
© Parcs Canada

LA TERRE

Les montagnes anciennes de la chaîne des Appalaches forment l'épine dorsale de cette région. Ces montagnes usées, dont les sommets plats semblables à des plateaux dépassent souvent les 900 mètres d'altitude, composent le paysage de montagnes facilement accessibles le plus spectaculaire au Canada à l'est des Rocheuses. Les pics chauves sont couverts de schiste éclaté. Avec ses 1 320 mètres, le mont Jacques-Cartier est le plus haut. Des rivières ont creusé dans ces chaînons des gorges profondes qui se sont élargies pour former de magnifiques vallées en auge au cours de la dernière glaciation. À l'extrémité de la Gaspésie, les montagnes rejoignent la mer en une série de spectaculaires falaises multicolores et de promontoires qui se précipitent dans les flots.

LA VÉGÉTATION

La végétation de cette région est très variée et comprend des populations isolées d'espèces qu'on s'attendrait à rencontrer beaucoup plus au nord ou au sud. Les pics les plus élevés et les falaises exposées servent d'habitat à plusieurs espèces arctiques ou alpines qu'on retrouve normalement à des milliers de kilomètres de là, dans les montagnes Rocheuses ou dans l'Arctique, et qui sont ici les vestiges d'une époque où toute cette région subissait des conditions arctiques.

Dans la chaîne centrale, les hautes altitudes et la forte influence de la mer engendrent une forêt composée en majeure partie de conifères. Dominant un sous-étage d'hypnum, l'épinette blanche, le sapin baumier et l'épinette noire forment un couvert végétal continu, sauf sur les pics les plus élevés et les plus exposés où se retrouvent des étendues de roche dénudée et des krummholtz (bosquets d'épinettes et de sapins rabougris et difformes). Dans les vallées fluviales et à basse altitude, la végétation ressemble à celle des régions plus au sud. L'érable à sucre, le pin blanc et la pruche du Canada composent une riche forêt mixte. Le chêne rouge, le pin rouge et le pin blanc caractérisent les endroits secs, tandis que l'érable rouge, le frêne noir et le cèdre blanc sont typiques des endroits humides.


Plan de réseau des parcs nationaux

Page précédenteTable des matièresPage suivante