Plaine Southampto


Région naturelle 28

LA FAUNE

La plupart des mammifères qui vivent dans cette région - le lièvre arctique, le lemming, la belette, le renard arctique, l'ours polaire et le caribou - sont des espèces typiques de l'Arctique. Le caribou et le loup ont disparu de l'île Southampton au cours des années 1950, victimes de la chasse. Cependant, le caribou y a été réintroduit et y prospère.

Photo des morses
Morses
© Parcs Canada
  

L'importante population de morses qui fréquente les eaux marines des alentours trouve dans la région de nombreuses échoueries. Les oiseaux de rivage et la sauvagine abondent dans les prairies côtières humides et les battures.

Certaines des plus grandes colonies d'oies des neiges, de bernaches du Canada et d'oies de Ross, une espèce rare, nichent dans les riches cariçaies du delta de la rivière Boas. Plus de 300 000 oies des neiges nichent dans l'île Southampton. D'importantes colonies de marmettes de Brünnich fréquentent l'île Coates, l'une des grandes îles de la baie d'Hudson.

ÉTAT DES PARCS NATIONAUX

Cette région n'a pas encore de parc national. Une étude terminée en 1981 a permis d'identifier plusieurs aires naturelles représentatives.

Cependant, suite à la sélection définitive des terres par les Inuit dans le cadre de négociations liées aux revendications territoriales du Nunavut, une bonne partie de ces aires appartient désormais aux Inuit.

D'autres études pourraient permettre d'identifier de nouvelles aires, mais pour être vraiment représentatif, tout parc national créé dans cette région devrait inclure une longueur raisonnable de littoral, dont la plus grande partie est constituée de terres conférées aux Inuit.

   Carte géographique de la région naturelle 28
Région naturelle 28
© Parcs Canada

Pour créer un parc national dans cette région, il faudra tenir compte du fait que la chasse, le piégeage et la pêche, les activités traditionnelles de l'Arctique, sont toujours pratiquées par la population locale. Le phoque, le morse, le béluga, l'ours polaire et le caribou sont les principales espèces chassées; le piégeage du renard arctique est une source de revenus pour bon nombre de résidants.

Parcs Canada surveille avec intérêt les discussions entre le Service canadien de la faune et les habitants de la région au sujet de la création d'une réserve nationale de faune sur l'île Coats, l'une des principales aires représentatives identifiées dans l'étude menée en 1981 par Parcs Canada.

La création d'un parc national dans cette région naturelle exigera l'appui et la collaboration des habitants de Coral Harbour, de la Nunavut Tunngavik, de l'Association des Inuit de Kivalliq et du gouvernement des Territoires du Nord- Ouest.

Le tableau qui suit indique où en est chaque étape du processus de planification menant à la création d'un parc national dans cette région naturelle.

Étapes du processus de création d'un parc
Identification d'aires naturelles représentatives
Choix d'une aire potentielle pour un parc
Évaluation de la faisabilité du parc
Signature d'une entente
Inscription à l'annexe de la Loi sur les parcs nationaux

Situation
Mise à jour requise
À faire
À faire
À faire
À faire


Plan de réseau des parcs nationaux

Page précédenteTable des matièresPage suivante