Bas-Plateaux boreaux du Nord-Ouest


17 - Bas-Plateaux boreaux du Nord-Ouest Non représentée: Des terres ont été mises en réserve en vue de la création d'un parc national sur le bras est du Grand lac des Esclaves et du lac Artillery


Photo du Grand lac des Esclaves
Le Grand lac des Esclaves
© Parcs Canada

«LE PAYS DES PETITS BÂTONS»

"Des lacs, des lacs, encore des lacs ... . La première baie que nous avons explorée ... s'est transformée en un labyrinthe déconcertant de petits plans d'eau et de méandres, d'îles et de chenaux, de collines, de buttes et de promontoires et même de petits lacs cachés dans de plus grands. Dieu aide celui qui perd son chemin dans ce pays! Rien - aucun indice ... juste des milliers et des milliers de pistes de caribou."

Extrait du journal de P.G. Downes, rédigé pendant le trajet du lac Reindeer au lac Nueltin en 1939

LA TERRE

Une succession de crêtes basses de granite ou de gneiss, d'innombrables lacs entrelacés, des rivières au cours tumultueux, des forêts d'épinettes sans fin. Le bord du Bouclier canadien et ses grands lacs - le Grand lac de l'Ours, le Grand lac des Esclaves, les lacs Athabasca, Wollaston, Reindeer et South Indian, célèbres pour leurs îles et leurs baies en circonvolution - marquent la limite occidentale de cette région.

Les glaciers continentaux ont partout laissé leur empreinte sous forme de cuvettes lacustres et de vastes surfaces de roche nue, polie et décapée par le passage des glaciers. Des blocs erratiques restés sur place après la fonte des glaciers parsèment le pays, tandis que des eskers massifs pouvant atteindre 75 mètres de hauteur ondulent sur des dizaines de kilomètres au milieu des lacs et de la terre ferme.

L'érosion et les dépôts glaciaires ont laissé un dédale complexe de lacs reliés les uns aux autres par de courtes sections de rivières aux nombreux rapides.

Photo de la rivière Hoarfrost
La rivière Hoarfrost
© Parcs Canada

LA VÉGÉTATION

La forêt d'épinettes domine dans cette région. Dans les secteurs tempérées, les rives des lacs et des rivières sont recouvertes de forêts denses d'épinettes noires, d'épinettes blanches et de bouleaux à papier. Un épais couvert forestier d'épinettes et de pins gris, cachant un tapis d'hypne plumeuse, de lichens, de bleuets et d'airelles, recouvre la partie méridionale de la région. Vers le nord, s'étend une forêt claire d'épinettes noires qui, espacées de 5 à 10 mètres les unes des autres, atteignent rarement 15 mètres de hauteur. Entre les arbres, le sol est recouvert d'un tapis de lichens pouvant faire jusqu'à 15 centimètres d'épaisseur.

La partie la plus septentrionale de la région constitue une zone de transition avec les terres nues de l'Arctique. Le sol y est recouvert d'une végétation naine typique de la toundra et on n'y trouve que des peuplements encore plus clairsemés d'épinettes noires et de mélèzes laricins.


Plan de réseau des parcs nationaux

Page précédenteTable des matièresPage suivante