Bouclier Canadien


Région naturelle 15

LA VÉGÉTATION

La toundra recouvre plus de 95 p. 100 de cette région - des étendues de roche dénudée tapissées de bouquets denses de dryades à feuilles entières et de saxifrages à feuilles opposées; des déserts polaires où seul survit le lichen; des cariçaies verdoyantes; des tapis denses de saules, de bouleaux glanduleux et de bruyère. Le long des vallées fluviales, une bande ondoyante d'épinettes rabougries mêlées à la bruyère et aux autres espèces typiques de la toundra marque la limite septentrionale des arbres.

LA FAUNE

Peu d'animaux vivent en permanence dans cette région qui accueille cependant de nombreuses espèces migratrices durant l'été, la saison du «soleil de minuit», alors que la nourriture est beaucoup plus abondante que pendant le long et sombre hiver.

Photo d'un lagopède
Lagopède
© Parcs Canada

Deux grandes hardes de caribous, celle de Bluenose et celle de Bathurst, migrent dans cette région. Ensemble, elles comptent plus de 550 000 têtes. Comme depuis des milliers d'années, les populations autochtones locales dépendent encore aujourd'hui du caribou pour leur subsistance. La région renferme aussi d'importants troupeaux de boeufs musqués qui se sont reconstitués après une chasse excessive au début du XXe siècle.

Cette région abrite la dernière aire de nidification connue du courlis esquimau, peut-être l'oiseau le plus rare au Canada. Cette espèce, dont on pouvait voir d'immenses volées au XIXe siècle, était pratiquement disparue vers 1900, victime d'une chasse abusive.


Plan de réseau des parcs nationaux

Page précédenteTable des matièresPage suivante